Ajouter à mes favoris

Cité jardin du Stockfeld

La cité jardin du Stockfeld : un projet architectural original

Par sa conception architecturale et paysagère où se côtoient régionalisme et modernité, la cité-jardin du Stockfeld s’inscrit parmi les réalisations marquantes des premières décennies du XXe siècle.

En 1907, le maire alsacien Rudolf Schwander fait adopter le projet urbain dit "Grande Percée" pour assainir et embellir le centre historique de Strasbourg. Cette opération impliquait la démolition de nombreux immeubles, et donc la nécessité de reloger rapidement plus de 460 familles. En réponse à ce défi, la Ville décide la création d’un faubourg-jardin, dont la réalisation est confiée à la Société coopérative de logements populaires, qui en est toujours la propriétaire.

Sur les 24 projets présentés en concours, 3 seront acquis par la municipalité, dont celui d’Edouard Schimpf, intitulé "Howard", en hommage au philanthrope anglais Ebenezer Howard, l’inventeur du concept de cité-jardin en 1898. Le plan définitif de la cité jardin entériné en 1909 sera réalisé majoritairement selon les plans de Schimpf, même s’il ne suivra pas la réalisation des travaux achevés en 1912.

Le site choisi se situe en périphérie sud-est de Strasbourg, sur un espace de 12ha entre le faubourg de Neuhof et la forêt. Une ligne de tramway desservait la cité.

Ilôts, alignements d'habitations et jardins particuliers

Schimpf adopte un plan d’ensemble géométrique et rationnel assez classique, avec places quadrangulaires bordées d’équipements collectifs et voies orthogonales. Jointes aux choix architecturaux d’un régionalisme simplifié, les inflexions courbes du tracé, dues aux contraintes des limites extérieures du terrain, participent d’un certain pittoresque romantique de la cité. Les habitations unifamiliales et plurifamiliales se répartissent selon un système d’îlots où les habitations sont alignées et regroupées en bordure d’un vaste espace central aéré, découpé en jardins particuliers. Si leur destination première est potagère, à la différence du petit jardin d’agrément situé côté rue, ils sont aussi devenus les lieux de sociabilité et de création paysagère d’une population fortement ancrée dans sa cité.

L’urbanisme à Strasbourg au XXe siècle - Actes des conférences dans le cadre des 100 ans de la cité-jardin du Stockfeld.

PDF - 9,7 MB

Téléchargement  
  • Cité jardin du Stockfeld
  • Cité jardin du Stockfeld
Test de titre
Test description

Coordonnées

Place des Colombes
67100 Strasbourg