Ajouter à mes favoris

Logements vacants ? Des solutions simples existent.

Vous êtes propriétaire d'un logement vacant et vous souhaitez remédier à cette situation : l'Eurométropole de Strasbourg vous propose un accompagnement et des solutions adaptées à votre projet.

Les raisons qui vous poussent à ne plus louer votre logement sont diverses : le manque de temps pour se consacrer à la gestion du bien, un héritage, un départ en maison de retraite, des travaux qui s'imposent avant la remise en location mais aussi une mauvaise expérience avec un locataire précédent.

Avec le temps, vous pouvez avoir l'impression que remettre en location votre logement et percevoir un loyer est devenu impossible ou trop compliqué.

L'Eurométropole de Strasbourg vous propose un accompagnement gratuit avec des interlocuteurs dédiés pour remédier à cette situation et trouver avec vous les solutions les plus adaptées pour remettre votre bien en location et en toute sécurité (versement du loyer) :

Des avantages fiscaux importants :

En acceptant de pratiquer un loyer modéré, le conventionnement du logement avec l'Anah (l'Agence Nationale de l'Habitat) vous offre de multiples avantages :

  • entre 70 % et 85 % d'abattement fiscal minimum sur les loyers que vous percevez,
  • en plus, des primes existent allant de 1 000 euros à 6 000 euros par logement, en fonction de la commune où se trouve votre logement vacant.

Des subventions et des aides pour votre projet de travaux

  • Votre logement nécessite des travaux importants, il est dégradé, des remises aux normes sont nécessaires avant l'arrivée d'un locataire → En fonction des types de travaux et du niveau de loyer que vous choisirez de pratiquer, l'Anah (Agence nationale de l'habitat) et l'Eurométropole de Strasbourg peuvent vous aider à financer certains travaux jusqu'à 60 % du montant HT des travaux. Un bureau d'étude a été missionné par la collectivité pour définir avec vous les travaux à réaliser et monter le dossier de subvention.
  • Votre logement ne nécessite pas de travaux importants mais quelques rafraîchissements (nettoyage, peinture, cloisons…) sont les bienvenues → Un répertoire des entreprises du bâtiment qui connaissent la question des logements vacants existe pour vous permettre d'identifier facilement des entreprises prêtent à être sollicitées.

Les primes (de 1 000 euros à 6 000 euros) en cas de conventionnement peuvent vous aider à concrétiser un projet de travaux.

Trouver un locataire et sécuriser le versement des loyers

Quel que soit votre projet et vos besoins, vous restez libre de choisir le locataire de votre choix. Ce dernier devra simplement respecter les niveaux de ressources qui correspondent au loyer modéré que vous appliquez sur votre logement ("conventionnement Anah").

Toutes les compositions familiales sont possibles (données 2019) :

Mon locataire est…

En conventionnement social, le Revenus fiscal de référence (RFR) de mon locataire ne devra pas dépasser...

En conventionnement très social, le Revenus fiscal de référence (RFR) de mon locataire ne devra pas dépasser…

Personne seule

20 623 euros

11 342 euros

Couple (sauf jeune ménage*)

27 540 euros

16 525 euros

Personne seule ou couple ayant
1 personne à charge

33 119 euros

19 872 euros

Personne seule ou couple ayant
2 personnes à charge

39 982 euros

22 111 euros

Personne seule ou couple ayant
3 personnes à charge

47 035 euros

25 870 euros

Personne seule ou couple ayant
4 personnes à charge

53 008 euros

29 155 euros

Personne à charge
supplémentaire

+ 5 912 euros

+ 3 252 euros


Si vous souhaitez obtenir de l'aide pour trouver un locataire et confier la gestion de votre bien à des professionnels, il existe plusieurs structures spécialisées (associations, fondation...)

Les avantages de ces structures sont multiples :

  • ils sont vos interlocuteurs en cas de besoin,
  • le suivi régulier du locataire,
  • la sécurisation du versement du loyer,
  • possibilité de mettre en place la gestion de votre choix : location au nom de la structure, bail glissant, mandat de gestion…

Pour mettre en place ce type de location, un seul interlocuteur pour vous accompagner : la plateforme Fac’il
 

Bon à savoir :

La commune où se trouve le logement vide peut également vous renseigner et vous proposer des locataires en fonction des demandes de logements qu'elle reçoit.

Commune partenaire de l'Eurométropole de Strasbourg à ce jour : Vendenheim, Schiltigheim.

Exemple

Madame P. possède un appartement de 52 m² qui est vacant depuis 4 ans, à Strasbourg.

1. Après avoir rempli le questionnaire sur le site internet de l'Eurométropole de Strasbourg, un rendez-vous lui est proposé pour aborder la situation de son logement.

En conventionnant son logement, Madame P. sait que le montant du loyer hors charge ne dépassera 426 euros par mois pas (soit 52 m² X 8,20 euros/m²).

En échange de ce loyer, Madame P. percevra 3 000 euros de primes pour avoir remis en location son appartement.

2. Son appartement vacant est peu dégradé et ne nécessite pas de travaux importants, elle fait donc appel aux entreprises proposées dans le répertoire des entreprises.

Les 3 000 euros de primes lui ont permis de financer facilement ces travaux.

3. Finalement, Madame P. ne souhaite pas s'occuper de la recherche du locataire et de la gestion de son bien.

Elle confie donc la gestion de son logement à l'une des structures spécialisées pour gérer à sa place son logement.

4. Madame P. bénéficiera donc d'un abattement fiscal de 85 % sur ses loyers.

Le versement des loyers est assuré ainsi que et le suivi du locataire !

Concrétiser un projet, connaitre les montants de loyers, poser une question…. ?

Remplissez la fiche contact en quelques secondes et nous vous recontacterons.

Ou téléphonez au +33 (0)3 68 98 51 68.

Mardi, mercredi et jeudi

(9h30-11h30 et 14h00-16h00).

 

La Taxe sur les logements vacants (TLV) : elle concerne les logements vacants depuis au moins une année. Le montant de la taxe est calculé par l'État, en fonction de la valeur locative du logement vide. Plus la période de vacance est longue, plus le taux de la taxe augmente (12,5 % puis 25 % de la valeur locative). Loi de Finance 2013, mise à jour en janvier 2016