angle-left Motion pour le maintien des lignes Air-France à l’aéroport de Strasbourg- Entzheim

Motion pour le maintien des lignes Air-France à l’aéroport de Strasbourg- Entzheim

Motion au Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg du vendredi 28 septembre 2018

A l’occasion du dernier CE d’Air France, la compagnie a annoncé son intention de fermer la liaison Strasbourg-Lille, qui représente deux fréquences quotidiennes et 27 000 passagers par an. Ce nouveau coup dur infligé par Air France à l’aéroport de Strasbourg doit intervenir au plus tard en avril 2019.

Cette décision brutale a été prise et annoncée sans concertation avec l’aéroport de Strasbourg-Entzheim et ses partenaires locaux dont les collectivités, et notamment l’Eurométropole.

Les derniers échanges officiels intervenus entre les dirigeants de Hop Air France et les représentants des collectivités s’étaient, au contraire, conclus sur une perspective de développement de l’activité d’Air France au départ de Strasbourg-Entzheim.

En effet, confrontée à une problématique de coûts de production élevés au départ et à l’arrivée de Strasbourg, Air France avait, à la demande des collectivités, approfondi les discussions avec la direction de l’aéroport pour engager leur diminution. Force est de constater que toutes les propositions réalisées par l’aéroport de Strasbourg-Entzheim n’ont pas été examinées par Air France, qui n’a même pas pris la peine d’y répondre.

L’aéroport de Strasbourg est déjà fortement impacté par les baisses successives d’activité Air France et ce malgré les efforts très importants consentis par les collectivités, la CCI et l’aéroport (baisse de taxe et réduction de coûts aéroportuaires). Aujourd’hui, l’activité d’Air France à Strasbourg-Entzheim atteint un seuil critique qui risque de faire sortir la compagnie du marché strasbourgeois.

La collectivité tient par ailleurs à souligner que les liaisons TGV avec l’aéroport de Paris- Charles de Gaulle ne permettent plus une desserte optimale du hub parisien et un service à la hauteur des attentes de la clientèle, ce qui met à mal l’accessibilité internationale de la capitale européenne.

L’Eurométropole tient enfin à rappeler qu’elle porte, en lien avec les autres collectivités et actionnaires de la société aéroportuaires et la Ville de Strasbourg, une démarche auprès du gouvernement visant à réduire l’écart de fiscalité aéroportuaire entre Strasbourg-Entzheim et ses concurrents suisses et allemands. Cette démarche ne peut être ignorée par une compagnie comme Air France.

Réunis en conseil de l’Eurométropole le vendredi 28 septembre 2018, les élus eurométropolitains tiennent à réaffirmer :

  • Leur soutien plein et entier à l’aéroport de Strasbourg-Entzheim, équipement indispensable au développement économique et touristique, et à la vitalité de nos territoires, et aux démarches engagés par les collectivités et la CCI auprès du gouvernement pour rétablir sa compétitivité ;
  • Leur demande solennelle à la compagnie Hop Air France de renoncer à la fermeture de la liaison Strasbourg-Lille et d’engager un véritable dialogue avec l’aéroport comme avec ses actionnaires sur le développement de l’activité d’Air France à Strasbourg-Entzheim, et notamment la réouverture d’une liaison efficace entre Strasbourg et l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

 

Adopté le 28 septembre 2018 par le Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg

Rendu exécutoire après transmission au Contrôle de Légalité préfectoral et affichage au Centre Administratif le 2 octobre 2018