Ajouter à mes favoris

Politique en faveur du cinéma, de l’image et des arts visuels

Soutien aux acteurs de l’écosystème strasbourgeois, renforcement de la politique d’éducation à l’image et au numérique et affirmation de la place de l’artiste dans l’espace urbain, telles sont les pistes de ce volet.

Cette politique veillera à la redynamisation du cinéma de centre-ville, notamment avec la redéfinition du projet du cinéma de l’Odyssée, le soutien renforcé à l’écosystème strasbourgeois cinématographique, aux temps forts festivaliers (FEFFS, Augenblick, festival de court métrage) le développement et le soutien au film documentaire, ou encore la volonté de donner de la cohérence et de la visibilité aux actions menées dans le champ de l’éducation à et par l’image aux côtés d’acteurs comme Vidéo les beaux jours et la Maison de l’image.

La Ville poursuivra et renforcera sa politique d’aide à la production cinématographique à travers les outils existants (Bureau d’accueil des tournages, Eurimages) en veillant tout particulièrement à soutenir les productions qui investissent dans le tissu économique local.

Du côté des arts visuels l’accompagnement de la jeune création sera fortement encouragée par divers biais. Le soutien à la Haute école des arts du Rhin se poursuivra (conditions de travail améliorées et augmentées avec l’installation d’une partie des équipes à la Manufacture des tabacs), une réflexion sur la rémunération des artistes plasticiens sera menée (adhésion à la charte professionnelle des bonnes pratiques) ainsi que sur la commande artistique.

En matière d’art contemporain, la Ville apportera également son concours à la redéfinition du projet du CEAAC, poursuivra le temps fort des Rencontres de l’Illustration en s’appuyant sur son Musée d’art moderne et contemporain ou encore l’Artothèque. Elle participera également à la redéfinition de certains temps forts comme StArt en veillant à impliquer les galeries strasbourgeoises qui enrichiront la ligne éditoriale et artistique de l’événement. Un nouvel espace d’exposition temporaire mutualisé entre les musée et accessibles aux artistes du territoire sera rapidement à l’étude. Plus largement, la Ville encouragera la création de nouveaux espaces de travail et d’expérimentation culturelle pour les artistes.

Enfin la Ville mènera une politique active en matière d’art dans l’espace public en activant la commande publique et en associant dès que cela est possible les artistes aux grands projets de renouvellement urbain.