Précédent
Ajouter à mes favoris

Un territoire transrhénan durable

Strasbourg : la ville européenne par excellence

Ville d’accueil d’organisations et d’institutions européennes, elle est aussi étroitement liée à sa voisine allemande, Kehl, avec laquelle elle construit une politique et des projets communs depuis plusieurs décennies, notamment en développement durable et santé.

Le Jardin des Deux-Rives en est une incarnation. Autre symbole fort, le tram qui relie les deux villes depuis 2017. Tout comme la réhabilitation du quartier « Deux-Rives » entre l’Ill et le Rhin, la plus importante opération urbaine de France. Sur ces anciennes friches portuaires, elle est un laboratoire de la ville de demain, pensée à l’échelle transfrontalière et au regard de la transition écologique : écoquartier Danube, première tour à énergie positive du monde, solutions alternatives de mobilité, mixité sociale et fonctionnelle...

« Nous menons des projets communs avec Strasbourg depuis presque 30 ans, et le plus important est sans doute le tram transfrontalier. C’est non seulement un symbole fort de l’amitié et de la coopération franco-allemande, mais aussi une nécessité pour nos deux villes. Avec 36 000 véhicules en semaine et 42 000 le samedi sur le pont de l’Europe, la connexion par le tramway était très attendue. De plus, avec les 20 000 nouveaux habitants des zones de développement strasbourgeoises en direction du Rhin dans les dix prochaines années, la circulation sans tramway serait inconcevable.
Depuis 20 ans, nous avons un groupe de travail sur l’environnement transfrontalier de nos deux villes, c’est une coopération importante pour nous. Nous apprenons beaucoup les uns des autres. Par exemple, nous avons repris l’idée de Zéro pesticides de Strasbourg, et les collègues français sont intéressés par nos expériences avec le sel humidifié pour le déneigement.
Nous avons un autre grand projet commun pour la protection du climat : la création d'un réseau de chauffage transfrontalier qui utilisera la chaleur résiduelle de l'aciérie de Kehl pour chauffer 4 500 logements à Strasbourg, et plus tard, des bâtiments résidentiels et commerciaux à Kehl.
Si la France est en retard sur l’Allemagne en matière d’environnement, ce n’est plus le cas à Strasbourg depuis de nombreuses années. Strasbourg est, à notre avis, exemplaire dans le développement des transports publics (tram, bus électriques…), avec son réseau de pistes cyclables, son système de location de vélos Vélhop, que nous souhaitons également introduire à Kehl. Tous ces projets font de Strasbourg une capitale verte de l'Europe à nos yeux ».

Toni Vetrano, maire de Kehl