93 résultats
Résultats par page

Retour actu - M35 : deux radars pour contrôler la voie de covoiturage

Publié le 22/08/2023 - Modifié le 22/08/2023

Ajouter à mes favoris

M35 : deux radars pour contrôler la voie de covoiturage

Transport, déplacement

Dans l’objectif de favoriser le report modal et de réduire l’autosolisme, l’Eurométropole de Strasbourg a été retenue, parmi six métropoles françaises, pour expérimenter les radars de contrôle sur la voie réservée au covoiturage de la M35. Ces radars viennent d'être installés par l'Etat.

Tout comme à Grenoble, Rennes, Lyon, Lille et Nantes, l'Eurométropole de Strasbourg fait partie des territoires sur lesquels l'État insatlle des radars pour contrôler le respect des voies de covoiturage pour les automobilistes concernés. Deux radars viennent d'être installés sur les bans communaux d’Ostwald et de Schiltigheim.

Ces appareils ne flashent pas mais utilisent une technologie infrarouge. Dans un premier temps, une phase test de quelques semaines est prévue, avant une verbalisation effective à partir de début novembre.

Le radar prendra des photos qui seront ensuite analysées manuellement par un agent de la police municipale. Les automobilistes voyageant seuls qui empruntent la voie réservée au covoiturage (VR2+) risquent une contravention de 90€ et 135€ si elle est majorée.

Les radars contrôleront la voie réservée au covoiturage uniquement durant les horaires pendant lesquels cette voie est active, c'est-à-dire : du lundi au vendredi de 6h à 10h et de 16h à 19h.

Dans l’Eurométropole, la part de l’automobile est de 37,5% avec un taux d’occupation moyen de 1,4 personne par véhicule. Cette part augmente à près de 50 % à l’échelle du Bas-Rhin. A ce titre, l’Eurométropole de Strasbourg a commencé à déployer sa stratégie contre l’autosolisme auprès des entreprises locales. A l'automne, une plateforme numérique dédiée au covoiturage sera mise en place afin de mettre en relation des usagers notamment ceux salariés des zones d’activités et ainsi faciliter leur partage réciproque de trajets motorisés. Cette stratégie prévoit dans un second temps une incitation financière, en complément des dispositifs de l’État et du Fonds vert. À titre d’expérimentation, pour la période 2023-2025, 100.000 € sont provisionnés par l’Eurométropole.


Détails des modalités de circulation sur la M35 en vidéo :

Photos : Jérôme Dorkel