61 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - 4500 logements bientôt chauffés grâce à une aciérie de Kehl

Publié le 15/05/2019 - Modifié le 20/06/2019

Ajouter à mes favoris

4500 logements bientôt chauffés grâce à une aciérie de Kehl

Urbanisme, logement , Économie , Environnement , Europe et international

A partir de 2021, les réseaux de chaleurs qui les desservent devraient être raccordés au site BSW dont le process dégage beaucoup de chaleur.

Confirmé lundi 13 mai par la signature d’une "déclaration d’intention conjointe", un projet transfrontalier devrait permettre de chauffer l’équivalent de 4500 logements strasbourgeois à partir de la chaleur fatale d’une aciérie kehloise.

"C’est une première sur le plan transfrontalier en Europe", souligne Robert Herrmann, président de l’Eurométropole, qui estime que ce projet est "une pierre importante à l’édifice de notre plan Climat 2030 adopté le mois dernier", avec l’objectif d’une énergie décarbonée 100 % renouvelable d’ici 2050.

Avec une production annuelle de 2,2 millions de tonnes d’acier fondu à 1600°, l’aciérie BSW de Kehl génère une chaleur fatale considérable. A partir de 2021, un tuyau de 8,5 km passant sous le Rhin permettra de raccorder l’usine à aux réseaux de chaleur strasbourgeois pour l’alimenter avec de l’eau à 160°.

Pour Markus Menges, directeur de BSW, ce projet est « une chance économique et écologique » permettant de revaloriser « une chaleur jusqu’alors perdue dans l’atmosphère ». Au total, 45 Gwh seront ainsi récupérés chaque année par l’Eurométropole, auxquels s’ajouteront 35 Gwh fournis à la société BK Bioenergie, qui produits des pellets de bois à Kehl.

Un investissement de 25 millions d’euros

"Deux réseaux de chaleur seront alimentés : celui de l’Esplanade qui comprend également le quartier Danube, et celui de l’Elsau avec l’Hôpital civil et la Petite-France", précise Thierry Willm, directeur de la mission énergie à l’Eurométropole.

Un périmètre voué à être élargi, puisque qu’à terme, ce système pourrait permettre l’approvisionnement en chaleur de 20.000 logements strasbourgeois.

Le projet sera porté par une société transfrontalière détenue majoritairement par l’Eurométropole de Strasbourg, associée au Land du Bade-Wurtemberg, à la Ville de Kehl, à la Région Grand Est, et aux sociétés BSW et BK Bioenergie.

Il représente un investissement estimé à 25 millions d’euros, dont 10 millions financés par BSW, le reste étant pris en charge par les collectivités françaises et allemandes qui espèrent obtenir des subventions, notamment de l’Ademe et du programme européen Interreg.


Julia Vuillier-Devillers
Photos Philippe Stirnweiss