103 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - A l'Ouest, des alternatives à la voiture

Publié le 09/12/2022 - Modifié le 09/12/2022

Ajouter à mes favoris

A l'ouest, des alternatives à la voiture

Économie Environnement Transport, déplacement

25.000 véhicules circulent quotidiennement sur le tronçon Ittenheim-Wolfisheim. Des voies destinées aux cars interurbains ont été aménagées pour rendre plus attractif les transports en commun.

Inaugurées le samedi 10 décembre par l’Eurométropole de Strasbourg, la Collectivité européenne d’Alsace, la Région Grand Est et l’Etat, les voies réservées aux transport en commun sur le tronçon Ittenheim-Wolfisheim s’inscrivent dans le cadre du projet de Transport en site propre de l’ouest strasbourgeois (TSPO).
Porté par la Région, autorité organisatrice de la mobilité, il est destiné à améliorer les conditions de déplacements dans ce secteur dépourvu d’axe ferroviaire. Il s’agit de proposer une alternative crédible à l’usage de la voiture individuelle.

Développer les alternatives

Ce projet répond à une problématique de réseau saturé et de trafic en progression permanente à l’approche de l’Eurométropole de Strasbourg : quotidiennement, 25.000 véhicules circulent entre Ittenheim et Wolfisheim, 40.000 passent à hauteur de Wolfisheim. Plus de 90% des échanges avec l’Eurométropole se font en voiture. Il convient donc de développer les alternatives, en augmentant le nombre de cars interurbains et en leur aménageant des voies spécifiquement dédiées, afin de leur éviter les aléas de la circulation et les inévitables ralentissements.

4,5 km de voies

Concrètement, l’opération a nécessité un an et demi de travaux et s’est concrétisée par la mise en circulation de 4,5 kilomètres de voies réservées dans les deux sens, avec la suppression de la bande d’arrêt d’urgence, laquelle a été aménagée pour l’usage exclusif des transports en commun. Des travaux de finition sont prévus cet hiver, hors circulation routière (aménagement paysagers, par exemple).
Prochaine étape, les travaux d’aménagement de la section entre Wolfisheim et la centrale thermique de Hautepierre. Leur démarrage est planifié pour mars 2023, pour une mise en service fin 2024.

Pascal Simonin
Photo Jean-François Badias