90 résultats
Résultats par page

null webmag - Allô vaccins

Publié le 24/02/2021 - Modifié le 02/03/2021

Ajouter à mes favoris

Activité intense pour la vaccination

Seniors Solidarité, santé

La Ville gère un centre d’appel pour la prise de rendez-vous des vaccinations contre le Covid. Une gestion de crise quand l’approvisionnement fait défaut.

Agents de la ville au téléphone dans le centre d'appel pour la vaccination Covid
“Bonjour madame, c’est le centre de vaccination de la Ville de Strasbourg. Vous nous aviez appelés pour prendre un rendez-vous, vous êtes toujours intéressée ? Oui, alors je peux vous proposer un créneau à partir du 15 mars.” Ils sont une dizaine d’agents à passer ce mardi après-midi au téléphone, qui pour décrocher le 0800609090, qui pour joindre les personnes inscrites, les semaines précédentes, sur une liste de rappel. 

Porteur de bonnes nouvelles

Malgré le bruit et l’activité intense, l’ambiance est détendue dans la salle dédiée du centre administratif. “Ces jours-ci, c’est super parce qu’on peut donner des dates”, témoigne Nathalie Kurz, agente des musées qui s’est portée volontaire pour cette mission. “Quand on est porteur de bonnes nouvelles, c’est réjouissant, complète sa collègue Elena Nistor. Les journées où nous n’avions pas de vaccins, c’était plus dur à gérer. La plupart de nos interlocuteurs étaient compréhensifs, mais certains laissaient libre cours à leur colère.”

Liste de rappel

Dès son ouverture le 14 janvier, le centre d’appel a été victime de son succès : 12 000 appels en 48 heures ! Au bout de huit jours, toutes les disponibilités des quatre premières semaines étaient prises – et celles des quatre suivantes pour les deuxièmes injections. “La visibilité sur l’approvisionnement en vaccins étant réduite, le choix a été fait de fermer la prise de rendez-vous plutôt que d’avoir à les annuler ensuite, explique Elise Bourgon, qui coordonne le dispositif. Pendant trois semaines, nous avons noté les coordonnées des gens sur une liste de rappel.” “Une liste qui a compté jusqu’à 2700 noms mais dont le nombre diminue chaque jour depuis mi-février, avec l’ouverture de nouveaux créneaux pour les premières injections”, précise Ondine Da Rocha, chargée de la gestion opérationnelle du centre d’appel. 

Le 24 février, le chiffre était tombé à 1500. 1500 personnes âgées de plus de 75 ans que l’équipe d’agents et de vacataires de la Ville s’emploie à rappeler et rassurer au plus vite. 

Stéphanie Peurière

Photos Jérôme Dorkel