73 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - Biodéchets : les petites communes ouvrent la voie

Publié le 21/03/2022 - Modifié le 21/03/2022

Ajouter à mes favoris

Biodéchets : les petites communes ouvrent la voie

Environnement

La récupération des restes alimentaires se généralise. Ce printemps, ce sont les communes de deuxième couronne qui commencent.


Vendredi 18 mars à 14h, devant le centre sportif de Fegersheim, élus, agents de la ville et de l’Eurométropole mais aussi habitants et badauds s’étaient rassemblés nombreux. C’est avec le sourire que Pia Imbs et Fabienne Baas, respectivement présidente de l’Eurométropole et vice-présidente en charge de la collecte des déchets, ont procédé au geste inaugural de la généralisation du tri des restes alimentaires sur le territoire.

71 kg par habitant et par an

"Après le compostage individuel et collectif, la mise en place du tri des biodéchets est un geste fort, inscrit dans une dynamique de revalorisation des ordures ménagères appelée à s’amplifier", ont expliqué les élues qui ont également rappelé les chiffres clés. "Nous visons une baisse de moitié du contenu des poubelles bleues d’ici 2030. Or, 30% de ce qui y est jeté est composé de déchets alimentaires. Ces derniers représentent 71 kg par habitant et par an, dont 29 kg de gaspillage." C’est dire si la mesure est pertinente.

Après une phase test à Holtzheim, et quelques neuf habitants sur dix satisfaits par le dispositif, c’est désormais dans toute l’agglomération que le geste de vider son seau à déchets alimentaires dans le container adapté va devenir régulier.

La démarche démarre dans les communes de moins de 10 000 habitants cette année et devrait progressivement s’élargir à tout le territoire d’ici 2025. Au total, ce sont 1800 bornes qui seront installées.

Véronique Kolb

Photos Jérôme Dorkel