60 résultats
Résultats par page

null Webmag - Habitat et humanisme inaugure une résidence intergénérationnelle

Publié le 23/05/2022 - Modifié le 23/05/2022

Ajouter à mes favoris

Habitat et humanisme inaugure une résidence intergénérationnelle

Urbanisme, logement Solidarité, santé

Au 16 avenue du Rhin, l’association a créé 45 logements pour des jeunes, des familles monoparentales, des seniors et des personnes en situation de handicap, afin de leur offrir un accès à un logement décent et de les sortir de la solitude.

À l’entrée, une arche en ballons attire les regards et, dans le jardin, des fanions colorés flottent au vent. C’est un jour de fête pour la Bonne étoile. La résidence intergénérationnelle de 45 logements, achevée en 2020, a enfin été inaugurée.

Dans ce bâtiment de cinq étages, jeunes, familles monoparentales, seniors et personnes en situation de handicap ne font pas que partager deux salles communes, une laverie et un jardin. Elles et ils tissent des liens au quotidien grâce à des ateliers (cuisine, chant, jeux de société…) et des temps conviviaux organisés par les deux salariés d’Habitat et humanisme ou par les locataires directement.

"J’ai emménagé en octobre dernier, je cherchais un endroit où vivre plus en collectivité. Dans mon ancien appartement, je ne connaissais pas mes voisins et comme je ne travaille pas, je pouvais passer une journée entière sans voir personne. Je me sentais seul. Ici, il y a toujours quelqu’un, ne serait-ce que pour dire bonjour," raconte Gaspard, jeune locataire en situation de handicap. "Je suis sortie de mon isolement, acquiesce Marie-Josephe, artiste retraitée qui a quitté Wolfisheim pour s’installer à la Bonne étoile en 2020. Je n’ai plus de problèmes d’angoisse. Je regrette juste qu’on ne fasse pas plus d’activités ensemble."

La résidence, dont les locataires sont choisis par les partenaires sociaux d’Habitat et humanisme sur conditions de ressources et pour leur envie de s’impliquer, a obtenu la labélisation nationale Habitat inclusif.

Lutter contre l’isolement

"Notre objectif est de donner accès à un logement décent à des personnes fragiles et de lutter contre la solitude et l’isolement", confirme Christiane Hebding, présidente d’honneur d’Habitat et humanisme. "Le projet a vu le jour quand j’ai visité la première maison intergénérationnelle, à Lyon. Au même moment, un projet similaire a été proposé par ce qui était encore la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue l’Eurométropole) et le Conseil départemental (devenu la Collectivité européenne d’Alsace). Nous avons répondu à cet appel d’offres et la Bonne étoile a vu le jour grâce à de nombreux bénévoles, partenaires et mécènes."

Patrick Schweitzer a conçu le bâtiment, situé 16 avenue du Rhin, ainsi que la résidence attenante. "Cela m’a permis d’avoir une architecture unique pour les deux immeubles et une continuité entre leurs jardins respectifs, détaille l’architecte. L’idée était de faire la jonction visuelle avec les rues voisines et leurs maisons alsaciennes du XIXe siècle, qui possèdent de belles toitures." La Bonne étoile rejoint ainsi les 9500 logements déjà gérés par Habitat et humanisme dans toute la France. Léa Davy 

Photos Habitat et Humanisme Alsace Nord