82 résultats
Résultats par page

null webmag - Les usagers de la salle de consommation Argos pourront y être hébergés

Publié le 02/07/2021 - Modifié le 02/07/2021

Ajouter à mes favoris

Les usagers de la salle de consommation Argos pourront y être hébergés

Solidarité, santé

Strasbourg est la première ville de France à proposer des places d'hébergement aux usagers de sa salle de consommation à moindre risque. Inaugurées jeudi, ces chambres permettront une meilleure prise en charge médico-sociale de ces personnes vulnérables.

Une chambre de la salle de consommation ArgosEngagée de longue date dans l'accès à la santé pour tous, Strasbourg franchit un pas supplémentaire dans cette voie en accueillant les premières places d'hébergement liées à une salle de consommation à moindre risque (SCMR) de France. La salle Argos, gérée par l'association Ithaque, accueille depuis son ouverture en 2016 environ 500 personnes par an, qui viennent consommer leur drogue sur place. 
"Bien souvent, ces personnes sont dans des situations de logement très précaires, en raison de leur addiction. La plupart des hébergements font de la consommation de drogue sur place un motif d'expulsion, et peu acceptent les animaux de compagnie", constate Gauthier Waeckerle, le directeur de d’Ithaque.

Une équipe 24h/24

Grâce à un montage technique et financier innovant, qui s'appuie notamment sur la Ville, les services de l'Etat, l'Agence régionale de santé et les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, dix places d'hébergement ont pu être ouvertes début juin. Situées au premier étage de la SCMR, six chambres (individuelles et doubles) accueillent des utilisateurs sans solution de logement et qui présentent un problème de santé. 
"En abordant le sujet par le prisme du logement, on facilite la prise en charge médicale des maladies chroniques, des fractures, etc.", détaille Alexandre Feltz, adjoint à la santé. Une équipe d'infirmiers et de travailleurs sociaux se relaie pour assurer une présence 24h/24.
Dix autres chambres, encore en travaux, seront disponible d'ici septembre. Inaugurée le 1er juillet à l'occasion du Colloque européen sur les salles de consommation à moindre risques, cette offre inédite d'hébergement a suscité un vif intérêt parmi les élus et les experts venus d'autres villes. 

Lisette Gries
Photos Jérôme Dorkel