47 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - L’Industrie magnifique recherche des mécènes 

Publié le 11/02/2019 - Modifié le 15/03/2019

Ajouter à mes favoris

L’Industrie magnifique recherche des mécènes 

Culture

L’événement, qui consiste à exposer sur l’espace public des œuvres issues d’une collaboration entre artistes et industriels, a besoin de 750 000 euros pour organiser sa deuxième édition en 2020. 

Vous vous souvenez du "mammouth volant "exposé au pied de la cathédrale en mai dernier ? Cette œuvre faisait partie de l’Industrie magnifique, événement soutenu par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg. Pour rééditer en 2020 cette manifestation destinée à promouvoir l’art et l’industrie, l’association organisatrice Industrie et territoires recherche des mécènes de création et d’exposition.

"Le mécénat d’exposition sert à organiser et faire vivre l’événement sur 10 jours, précise Jean Hansmaennel, président d’Industrie et territoires. Nous avons besoin de rassembler 750 000 euros, grâce à des contributions comprises entre 10 000 et 80 000 euros. Nous espérons atteindre cet objectif au 31 mars. Autrement, nous ne pourrons pas organiser cette deuxième édition."

Mêler art et industrie

En complément, Industrie et territoires lance un appel au mécénat de création, pour les industriels qui souhaiteraient concevoir une œuvre en collaboration avec un artiste et ensuite la présenter sur des places publiques strasbourgeoises en mai 2020. Là aussi, les entreprises intéressées ont jusqu’au 31 mars pour se faire connaître et financer une œuvre de 10 000 euros minimum. 

Celle-ci pourra relever du domaine des arts plastiques, comme cela avait été le cas de la majorité des réalisations de la première édition de l’Industrie magnifique, ou du théâtre, de la danse et des arts lyriques, nouveautés introduites pour cette deuxième édition afin d’amener plus de diversité dans les formats.

Que l’événement ait lieu ou non en 2020, un livre retraçant la genèse de l’Industrie magnifique 2018, l’histoire des artistes et des industriels partenaires ainsi que des œuvres sortira le 21 février dans les librairies de Strasbourg. 

Léa Davy
Photo Philippe Stirnweiss