83 résultats
Résultats par page

null Webmag - La CTS accélère sa transition énergétique

Publié le 20/01/2021 - Modifié le 08/02/2021

Ajouter à mes favoris

La CTS accélère sa transition énergétique

Environnement Solidarité, santé Transport, déplacement

49 nouveaux véhicules, entièrement électriques, sillonneront prochainement les lignes 2, 10, 13, 50.

Bus électrique Irizar devant la gare de Strasbourg

Mardi 19 janvier à 13h, au dépôt bus et tram de l’Elsau, représentants de la CTS, des collectivités et de l’Etat ont inauguré les nouveaux bus électriques de la Compagnie des transports strasbourgeois. Une première étape vers le tout électrique attendu pour 2024.

Produits par le constructeur espagnol Irizar e-mobility, les nouveaux véhicules, dont l’acquisition et la mise en service ont coûté 24 millions d’euros, sont 100% électriques et fonctionnent sur batterie. Ils ne produisent aucune émission de gaz à effet de serre et disposent d’une autonomie de 250 km en hiver et de 230 km en été pour une charge lente prévue la nuit. Et surtout, rappelle Patrick Maciejewski, le président de la CTS, « ils permettent de faire sortir du parc 42 bus standards diesel, ce qui fera économiser, à terme, près de 2700 tonnes équivalent CO2 par an ».

Une jolie prouesse selon la présidente de l’Eurométropole, Pia Imbs, fière que « la CTS incarne la transition écologique et économique » à grande échelle. Un point de vu également soutenu par la maire de Strasbourg qui y voit un signal fort en matière de changements vertueux, mais qui souligne aussi combien cette acquisition participe à « l’équité territoriale ». Déployés à Illkirch, Ostwald, Lingolsheim, dans les quartiers ouest de Strasbourg et à Schiltigheim, ces bus constituent « un formidable pas en avant dans la lutte pour la qualité de l’air et la santé » sur l’ensemble du territoire.

Une dizaine de véhicules sont déjà en service sur la ligne 10 et ils y connaissent un franc succès, tant leur passage se fait désormais sans bruit ni pollution. Les autres bus seront livrés en février et mai. Tous seront en circulation avant l’été.

Véronique Kolb

Photos Jérôme Dorkel