62 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Réduire la pollution liée au trafic routier

Publié le 11/10/2019 - Modifié le 19/11/2019

Ajouter à mes favoris

Réduire la pollution liée au trafic routier

Environnement Transport, déplacement

Pour améliorer la qualité de l’air la Ville va déployer une zone à faibles émissions dès 2021. L’objectif est, à l’horizon 2025, que seuls les véhicules en Crit’Air 0 et 1 circulent encore.

Concernées par les phénomènes de pollution aux particules fines, au dioxyde d’azote et à l’ozone, ainsi que par le dépassement des valeurs limites européennes, la Ville et l’Eurométropole se sont engagées dans le déploiement de Zones à faible émission (ZFE).

Outils d’amélioration de la qualité de l‘air, ces espaces reposent sur l’interdiction d’accès aux véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d’émission ou d’équipement.

En France, ce dispositif se base sur les certificats Crit’Air, déjà utilisés en cas de pics de pollution. Concrètement, les véhicules non classés seront interdits sur le ban strasbourgeois au 1er janvier 2021. Les véhicules Crit’Air 5 dès 2022, les Crit’Air 4 en 2023, les Crit’Air 3 en 2024 et enfin les Crit’Air 2 en 2025.

Les effets attendus sont une réduction de 20% des émissions d’oxyde d’azote et de 40% des émissions de particules fines d’origine routières.

Un effort collectif

Pour assurer l’efficacité de la démarche, elle doit être portée sur un territoire le plus large possible. C’est pourquoi l’ensemble des communes de l’agglomération y sont à terme également intégrées. Le calendrier de restriction sur l’Eurométropole sera étalé jusqu’en 2030.

Pour accompagner le changement, une offre de solutions de mobilités alternatives complémentaires sera proposée (covoiturage, autopartage, transport à la demande, offre de vélo à assistance électrique, évolution du Pass’mobilité…). Un point d’information pour le grand public et les professionnels sera également mis en place.

Véronique Kolb

Photos Geneviève Engel