45 résultats
Résultats par page
angle-left Webmag - Vélostras s’étend et s’affiche

Publié le 27/11/2018 - Modifié le 07/12/2018

Ajouter à mes favoris

Vélostras s’étend et s’affiche

Transport, déplacement , Travaux

Une nouvelle voie cyclable est en construction au nord de l’agglomération. Un tronçon supplémentaire pour Vélostras, dont la signalétique sera revue en 2019.

Un kilomètre de plus pour l’autoroute à vélo. Sur les communes de Schiltigheim et Bischheim, le long du canal de la Marne au Rhin, une nouvelle piste cyclable entrera en service en 2019.

En contrebas du chemin actuel, où se promènent piétons, chiens et cygnes, une nouvelle voie, large de 4 mètres et éclairée, sera réservée aux cyclistes.

"Ce tronçon, important pour la connexion du nord de l’agglomération à la rocade strasbourgeoise, constituera la vitrine de ce que sera le réseau Vélostras à l’horizon 2030", souligne Jean-Baptiste Gernet, conseiller eurométropolitain en charge des modes actifs de déplacement.


Un investissement de deux millions par an

Les travaux, qui ont débuté le 6 novembre et se dérouleront en deux phases jusqu’à l’automne 2019, s’élèveront à un million d’euros. 
Un million par kilomètre, c’est le coût moyen de construction du réseau express vélo, qui compte déjà 130 km, sur les 600 km de pistes cyclables de l’agglomération.

"Afin de doubler la part modale du vélo de 8 à 16% (objectif inscrit dans le plan de déplacements urbains), la collectivité prépare un plan d'amélioration des infrastructures cyclables. Son financement sera arrêté dans le cadre du Grenelle des mobilités et du prochain plan pluriannuel d'investissement, mais il pourrait s’établir à environ deux millions d’euros par an", annonce Robert Herrmann, président de l’Eurométropole.

Parallèlement, une nouvelle signalétique, dédiée à Vélostras, sera mise en place courant 2019. Sur le modèle du réseau de tramway, lettres et couleurs déclinées en marquage horizontal et vertical permettront d’identifier facilement les itinéraires principaux, les carrefours et les accès aux rocades.

Plus lisible, plus visible et plus attractif, le réseau cyclable devrait ainsi être plus facilement identifié, et donc utilisé, par les habitants.

 

Stéphanie Peurière
Photo-montage : Eurométropole de Strasbourg