90 résultats
Résultats par page

null Webmag - Vers une ville 100% "marchable"

Publié le 06/05/2021 - Modifié le 10/05/2021

Ajouter à mes favoris

Vers une ville 100% "marchable"

Environnement Solidarité, santé Transport, déplacement

Le nouveau plan piéton vise à faciliter davantage encore les déplacements à pied dans la ville. Pour la rendre plus agréable et accessible à toutes et à tous.

Deuxième ville où l’on marche le plus après Paris, avec 40% des déplacements quotidiens faits à pied, Strasbourg souhaite aller encore plus loin. Dans la continuité du premier plan piéton, qui courait de 2012 à 2020, la Ville a présenté, mardi 4 mai, sa stratégie pour développer et faciliter les déplacements à pied via un plan en onze axes et de très nombreuses actions concrètes.

"La marche est le mode de déplacement doux par excellence, a introduit la maire, mais elle n’est pas que cela. C’est aussi un vecteur de santé et de développement économique." L’objectif affiché est de rendre la ville 100% marchable et accessible à toutes et à tous. "Cela passera nécessairement par le réaménagement de l’espace public, plus de végétalisation, la création d’espaces conviviaux et sûrs qui favoriseront la rencontre et la citoyenneté et surtout une écoute des envies et des besoins des habitants."

Parmi les axes des travail, Sophie Dupressoir, conseillère municipale déléguée à la ville cyclable et marchable, a notamment souligné le travail qui sera mené pour assurer la continuité entre les espaces piéton et les trames vertes, la création de dix rues-écoles par an, la réduction des conflits d’usage, comme entre cyclistes et piétons, ou encore la libération d’une partie de l’espace public pour favoriser les rencontres entre habitants et en faire des lieux de vie.

Le tout a vocation à rendre la marche plus agréable et à actionner les leviers pour convaincre toujours plus de Strasbourgeois de se déplacer à pied, notamment sur des trajets de un à trois kilomètres. Soit environ 30 minutes, autrement dit le minimum quotidien conseillé pour se maintenir en bonne santé.

Véronique Kolb
Photos Abdesslam Mirdass