87 résultats
Résultats par page

null Webmag - Strasbourg veut développer la vie fluviale

Publié le 20/10/2021 - Modifié le 27/10/2021

Ajouter à mes favoris

Strasbourg veut développer la vie fluviale

Économie Environnement Transport, déplacement

La Ville et Voies navigables de France ont renouvelé leur partenariat pour amplifier les activités économiques ou de loisirs sur les cours d’eau strasbourgeois.

Un bateau équipé d’une barge s’amarre au quai des Pêcheurs. Les grutiers de l’entreprise ULS déchargent de grandes caisses, avant de les fixer sur des vélos-cargo électriques. C’est ensuite au tour des livreurs de commencer leur tournée, auprès de particuliers pour des colis commandés sur internet par exemple, ou d’entreprises, comme des commerces ou des restaurants. Une fois les livraisons effectuées, les salariés d’ULS reviennent quai des Pêcheurs, cette fois chargés de déchets professionnels (plastiques, verre, cartons…) qui repartiront eux aussi en bateau.

Ce service de logistique urbaine a été rendu possible grâce à une convention signée entre la Ville et Voies navigables de France, qui vient d’être renouvelée jusqu’en 2026. Le partenariat s’articule autour de cinq axes. "Nous souhaitons continuer à développer le tourisme fluvial, en créant de nouveaux embarcadères sur le modèle de ceux mis en place près du Parlement européen ou quai Finkwiller, détaille la maire Jeanne Barseghian. Notre deuxième objectif concerne le fret fluvial pour desservir le centre-ville, grâce à la construction de nouvelles plateformes."

Deux autres volets portent sur la préservation de l’environnement, avec l’installation de panneaux pédagogiques dans l’ellipse insulaire, et sur les mobilités, via des études de faisabilité pour la conception de nouvelles passerelles sur le canal du Rhône au Rhin et au Wacken, en lien avec le plan vélo de l’Eurométropole. Autre projet envisagé : la création de bassins de baignade. Enfin, pour que cette démarche prenne de l’ampleur, la convention entend développer des synergies avec les autres usagers des voies d’eau. L.D.

Photos Jérôme Dorkel