null Bloc-notes - Le Réseau express métropolitain européen (REME) lancé sur les bons rails

Ajouter à mes favoris

Le Réseau express métropolitain européen (REME) lancé sur les bons rails

Trains, cars express, réseau de transports urbains, l’Eurométropole de Strasbourg met en place un programme inédit de développement de l’offre de transports publics. Objectif, réduire l’usage de la voiture individuelle et faire des transports publics des mobilités fiables, décarbonées et efficaces.

La mise en place du Réseau express métropolitain européen (REME) sera effective début 2023, comme prévu. Le Conseil de l’Eurométropole a adopté le 4 février une délibération précisant le déploiement de cet effort sans précédent en faveur d’une très large gamme de transports publics.

Le REME prévoit l’élargissement massif de l’offre de trains, de cars express, s’appuyant sur l’extension des horaires de circulation, un cadencement nettement renforcé sur quasiment toutes les lignes desservant l’Eurométropole ainsi que son bassin de vie. 

Le prolongement des lignes de tram ouest et nord ainsi que du BHNS participent aussi de cette politique visant à relier efficacement quartiers et communes de l’Eurométropole au moyen de transports publics fiables et décarbonés. 
L’aménagement progressif des 13 gares TER de l’agglomération ainsi que l’amélioration de leur desserte avec des parkings, des lignes de cars et bus et des pistes cyclables est ainsi également programmé dans un plan pluri-annuel. Pour favoriser la circulation des cars express, des voies de circulation dédiées seront aménagées sur la M35 tandis que l’avancement des aménagements en faveur du Transport en site propre ouest (TSPO) permettra aux différentes lignes desservant le bassin de vie de l’Ouest de l’Eurométropole de bénéficier aussi de liaisons directes et cadencées avec des fréquences en forte hausse.

A noter que l’élévation de l’offre ferroviaire débutera avec le « Service annuel » de la SNCF, dès le 11 décembre 2022. Ce développement rendu possible avec la prochaine mise en service de la 4ème voie ferrée entre la gare de Strasbourg et Vendenheim, permettra à un nombre accru de trains de circuler. Autre progrès rendu possible par cet aménagement, la diamétralisation, c’est-à-dire une première liaison directe sur la ligne Saverne Sélestat, sans terminus à Strasbourg. D’autres lignes sont envisagées. 

Les coûts d’exploitation de la nouvelle offre SNCF sont évalués à 14,5 millions d’€ (déduction faite des recettes supplémentaires). Des conventions sont passées entre la Région Grand Est et l’Eurométropole de Strasbourg, qui travaille aussi avec les intercommunalités du bassin de vie bénéficiant de l’augmentation de l’offre. La Région participe aussi aux investissements liés au développement du réseau de cars express à hauteur de 40 % des charges portées par l’Eurométropole. Pour le moment, l’état matériel de la ligne vers Lauterbourg ne permet pas de développer l’offre. Une programmation des travaux en cours est engagée avec la SNCF et la Région.

Quelques exemples de l’évolution de l’offre ferroviaire dans des gares TER de l’Eurométropole :

 Nombre de trains quotidiens 2022En 2023Evolution en %
Mundolsheim497043 %
Vendenheim59140137 %
Graffenstaden2268209 %
Geispolsheim417993 %
Fegersheim-Lipsheim528054 %
Strasbourg-Roethig417071 %
Lingolsheim417071 %
Entzheim11017761 %
Haguenau8213160 %
Molsheim12417944 %