Retour Strasbourg, capitale de toutes les libertés d'expression et de la lutte contre le cyber harcèlement

Strasbourg, capitale de toutes les libertés d'expression et de la lutte contre le cyber harcèlement

Motion au Conseil municipal du lundi 21 juin 2021

Aujourd’hui, en France, parce que l’on publie des messages sur les réseaux sociaux pour défendre nos convictions politiques, nos états d’âmes, nos pensées, nos réussites professionnelles, nos craintes ou nos joies, en toute légalité, il est à craindre de devenir la victime d’un harcèlement de masse, de messages de haine, de menaces par milliers, d’une « vie enfermée » – telle que certaines victimes le décrivent –, et parfois même d’une vie sous haute protection. Le calvaire vécu par les victimes de cyberharcèlement nous oblige à être déterminés à faire respecter la liberté d’expression, sans risque que celle-ci ne conduise à devenir une cible pour des hordes anonymes qui se déchaînent avec violence sur les réseaux sociaux.

La lutte contre le cyberharcèlement relève de solutions législatives et nombre de parlementaires se sont saisis de la question et travaillent à un texte de loi plus adapté.

Le cyberharcèlement et ses auteurs menacent profondément toutes nos libertés, notamment celle de s’exprimer librement. Chacune et chacun d’entre nous doit prendre sa part dans la protection de ces droits, fondements de notre démocratie. Strasbourg, capitale européenne et des droits humains doit être le porte-drapeau de la liberté d’expression.

La ville de Strasbourg, symbole des droits et des libertés en Europe, s’engage solennellement contre le cyberharcèlement.

Pour cela, nous, Conseil municipal de Strasbourg, proposons une politique publique offensive sur le sujet en :

  • développant les espaces d’écoute pour les publics scolaires ;
  • renforcant la prévention et la sensibilisation dans les établissements scolaires et déployer ;
  • diffusant une campagne de prévention contre le cyberharcèlement ;
  • renforçant la coopération avec le Conseil de l’Europe pour lutter contre le cyberharcèlement et les discours de haine en ligne.

Adopté le 21 juin 2021 par le Conseil Municipal de la Ville de Strasbourg
Rendu exécutoire après transmission au Contrôle de légalité préfectoral le 29 juin 2021 et affichage au Centre administratif le 29 juin 2021