96 résultats
Résultats par page

Retour webmag-Les cinémas Star savent comment attirer leurs publics

Publié le 20/12/2023 - Modifié le 20/12/2023

Ajouter à mes favoris

Les cinémas Star savent comment attirer leurs publics

Culture

Il fait partie des lieux culturels strasbourgeois incontournables, le cinéma Star fête ses 40 ans sereinement, porté par de bons chiffres de fréquentation.  

Niché au milieu de la rue du Jeu-des-enfants à Strasbourg, le Star est un jeune quadragénaire. A l’occasion de cet anniversaire, l’équipe du cinéma indépendant, forte de 20 salariés, a concocté une série de 40 animations distillées sur plusieurs semaines, jusqu’au 1er janvier.
"C’est avant tout une forme de remerciement à notre public, cette accumulation de petites choses crée un rapport direct avec nos spectateurs", glisse, tout sourire, Flore Tournois, directrice d’exploitation des cinémas Star, soit le cinéma Star et le cinéma Star Saint-Exupéry, son cousin situé dans la rue parallèle du 22-Novembre. 


Visite des cabines de projection, film surprise, salle obscure transformée en salle d’embarquement pour un voyage cinématographique en avion, soirée pulls moches de Noël… Voilà de quoi marquer le coup et les esprits pour les 40 ans de "cet acteur culturel de proximité bien implanté dans le quartier", comme le décrit Stéphane Libs, gérant des lieux. 

Un record de fréquentation en 2023


Avec leurs dix salles à eux deux, les cinémas Star, estampillés art et essai, sont d’ailleurs en passe de réaliser un succès de fréquentation. "2023 sera un record absolu. Il détrônera les chiffres de l’année 2019, qui étaient déjà au plus haut", détaille Stéphane Libs. 
Cette année, 350 000 spectateurs se seront fait une toile, soit une fréquentation en hausse de près de 3% par rapport à 2019. Un mouvement qui s’explique par plusieurs facteurs selon les deux professionnels. Beaucoup de films qui n’ont pas pu sortir durant les confinements ont été programmés cette année. De plus, les spectateurs bénéficient d’un tarif attrayant, en moyenne à six euros grâce notamment à des outils comme le pass Culture pour le jeune public au niveau national et les cartes Culture et Atout Voir au niveau local.
Les cinémas ont aussi constaté le retour d’un public sénior, qui a osé revenir après la période post-Covid. De plus, l’équipe du cinéma joue un rôle d’éducation à l’image avec des séances pour les scolaires, la formation auprès des enseignants ou encore la création d’un club jeunes cinéphiles. Enfin, des animations proposées autour de certaines séances contribuent également à "véhiculer l’image d’un lieu pas poussiéreux", selon Stéphane Libs. Celui-ci estime même que "les cinémas Star font partie des cinémas d’art et d’essai parmi les plus conséquents de France". 

Une concurrence dynamique

Une offre pléthorique, qui doit pourtant faire face à la concurrence. Avec par exemple "des cinémas locaux qui diffusent de plus en plus de films en version originale", expose Stéphane Libs. Il reconnaît, de concert avec Flore Tournois, "une programmation culturelle riche à Strasbourg avec des événements festifs dont les dates se chevauchent". Pour autant, il faudrait davantage y voir "une concurrence dynamique", puisqu’en France, "nous avons encore le réflexe d’aller au cinéma alors que l’image est partout et gratuite", insiste Stéphane Libs, qui ne craint donc pas les alternatives au ciné, comme les plateformes numériques diffusant films et séries à profusion. 


Le gérant se prépare cependant à la perte de quelques habitués des lieux, avec la fermeture du cinéma Star Saint-Exupéry pendant un an à partir de mi-2025. Le bâtiment, propriété de la Ville de Strasbourg, va en effet faire l’objet de travaux de remise aux normes techniques. Le montant du chantier est estimé à sept millions d’euros. 


Lucie Dupin
Photos : Jérôme Dorkel