93 résultats
Résultats par page

Retour webmag-La gendarmerie fluviale franco-allemande inaugure sa nouvelle vedette

Publié le 05/12/2023 - Modifié le 05/12/2023

Ajouter à mes favoris

La gendarmerie fluviale franco-allemande inaugure sa nouvelle vedette

Europe et international Transport, déplacement Sécurité publique

Pour mener les opérations de contrôle sur le Rhin, la compagnie transfrontalière se dote d’un bateau moderne et respectueux de l’environnement.

Livrée en septembre, Harmonie fait partie de la dizaine d’embarcations de différents gabarits sur laquelle peut compter la compagnie de gendarmerie fluviale franco-allemande. La nouvelle vedette, construite dans le chantier naval Glehen situé dans le Finistère, possède un gabarit adapté au contrôle des gros autoporteurs.
Inaugurée ce lundi 4 décembre, elle remplace une ancienne vedette allemande datant de 1978. Harmonie a été conçue par un groupe de travail constitué de gendarmes français et de policiers allemands composant la compagnie fluviale siégeant à Kehl, en Allemagne.
"Sur le plan technique, c’est la première vedette des forces de l’ordre équipée d’une motorisation hybride", précise le général de Corps d’armée Stéphane Ottavi, commandant la région de gendarmerie du Grand-Est et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Est.
Le bateau dispose également d’un sonar pour jauger le fond du Rhin et d’un drone pour mener des actions de recherche.
"Le Rhin fait partie des fleuves les plus empruntés au monde, il est important de pouvoir le contrôler ensemble, tout en respectant sa faune et sa flore", estime quant à lui Thomas Strobl, vice ministre-président du Land du Bade-Wurtemberg, ministre de l’Intérieur, de la numérisation et des communes. 

Opérations de contrôle en binôme binational

D’abord expérimentale à partir de 2012, la compagnie de gendarmerie fluviale franco-allemande a été entérinée par un accord intergouvernemental signé en juillet 2022. Unique en son genre, elle compte trois brigades, à Kehl, à Vogelgrun dans le Haut-Rhin et à Gambsheim, dans le Bas-Rhin, le port d’attache de la vedette Harmonie.
Elle regroupe une trentaine de gendarmes français et autant de policiers allemands. Les opérations sont menées par des patrouilles bilingues pour contrôler la navigation sur le Rhin sur environ 180 kilomètres, le long de la frontière, du nord au sud de l’Alsace. "Nous réalisons des contrôles de flux de marchandises, de voyageurs sur les bateaux de croisière, de pêche sur le Rhin, mais aussi du secours à la personne", décrit le capitaine David Geay, commandant de la compagnie.

Projet transfrontalier 

Harmonie aura nécessité un investissement de 1,5 million d’euros, financé à hauteur de 60% par le fonds européen Feder via le programme Interreg V Rhin supérieur. Les 40% restants ont été apportés par la gendarmerie nationale et la police du Bade-Wurtemberg. Soit "un symbole de coopération transfrontalière entre nos deux pays", selon Josiane Chevalier, préfète de la région Grand Est, et de la zone de défense et de sécurité Est.

Lucie Dupin
Photos Frédéric Maigrot