114 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - BHNS : 12 nouvelles stations entre la gare et l’Esplanade

Publié le 20/11/2023 - Modifié le 20/11/2023

Ajouter à mes favoris

BHNS : 12 nouvelles stations entre la gare et l’Esplanade

Transport, déplacement

Depuis ce 20 novembre, la ligne G du bus à haut niveau de service se prolonge le long d’un parcours qui dessert nombres d’institutions publiques.

Cela fait dix ans que le bus à haut niveau de service (BHNS) relie l’Espace européen de l’entreprise de Schiltigheim à la gare de Strasbourg. Et depuis le lundi 20 novembre, la ligne est désormais prolongée de 5,4 kilomètres et de 12 stations, pour aller jusqu’à proximité de la Cité Rotterdam, un peu après l’Esplanade, via les boulevards ouest et les quais sud.

La concrétisation de ce projet était "une question d’équité territoriale autant que de développement des mobilités, notamment décarbonées", a expliqué la maire au moment de l’inauguration, revenant sur "la desserte d’une partie de la ville qui en avait besoin et surtout de tout un ensemble de services publics comme l’hôpital civil, le commissariat central, le pôle de l’habitat, le centre administratif, le Conservatoire, la médiathèque Malraux, la CPAM ainsi que le parc de la Citadelle et le Vaisseau…"

Liaison rapide inter-quartiers

L’investissement de l’Eurométropole s’élève 9,9 millions d’euros, avec 950.000 euros de l’Etat, pour les travaux. À quoi s’ajoutent 4,5 millions d’euros pour le matériel roulant (10 bus) et un coût d’exploitation de 4,65 millions d’euros par an. Mais "les avantages du bus aux abeilles sont indéniables", ajoute Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole, faisant référence au design des bus. Dans le cadre de la Révolution des mobilités (500 M€ sur le mandat), "le BHNS s’inscrit dans la logique des alternatives à la voiture et du déploiement de la ZFE. Il assure en outre une liaison rapide entre la gare, Etoile-Bourse et la cité Rotterdam, assurant un complément routier au volet ferroviaire du REME pour lequel notre agglomération est pionnière en France," complète-t-elle encore.

Aux stations, le bus designé par le street-artiste Stom500 ne laisse personne indifférent. Et était très attendu. De 12.000 voyageurs par jour jusqu’ici, la ligne G devrait bientôt servir à quelque 30.000 passagers quotidiens.

Véronique Kolb

Photos Jérôme Dorkel