93 résultats
Résultats par page

Retour webmag - La "Manu’" forme les futurs spécialistes en géosciences

Publié le 07/12/2023 - Modifié le 07/12/2023

Ajouter à mes favoris

La "Manu’" forme les futurs spécialistes en géosciences

Urbanisme, logement Enseignement supérieur et recherche Environnement

Trois instituts d’enseignement supérieur (Engees, Eost et ICube) mutualisent moyens et projets au sein d’un pôle d’excellence implanté dans une aile de la Manufacture des tabacs.

"On n’est jamais trop vieux pour se mettre en colocation !", sourit Caroline Zorn, vice-présidente de l’Eurométropole en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche. Car c’est bien de vie commune dont il s’agit : l’Engees, l’Eost et le laboratoire Icube ont en effet décidé de se réunir au sein d’un pôle dédié aux géosciences, à l’eau, à l’environnement et à l’ingénierie (G2EI), implanté à la Krutenau sur le site de la Manufacture des tabacs. Ce projet a nécessité un investissement global de 33,5 millions d’euros, auxquels l’Eurométropole de Strasbourg contribue à hauteur de 7 millions.

Répondre aux défis environnementaux

Inaugurée le mercredi 6 décembre, cette aile du bâtiment historique accueille depuis le mois de mars plus de 1000 étudiant·es ou doctorant·es– et leurs enseignant·es. Ils se partagent deux amphis, une vingtaine de salles, des laboratoires et une halle technologique, mais aussi un foyer et un espace musical. "Dans ce nouveau haut lieu de la recherche et de l’enseignement, les jeunes générations se forment à répondre aux défis climatiques et environnementaux de notre époque", a souligné Jean-Marc Willer, le directeur de l’Engees (Ecole nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg).
"Grâce aux synergies créées ici, avec l’Eost (Ecole et observatoire des sciences de la terre) et le laboratoire de recherche ICube, les volutes des brainstormings des étudiants ont remplacé celles du tabac", glisse Michel Deneken, le président de l’Université de Strasbourg. Au-delà de la mutualisation des moyens, ce nouveau pôle G2EI entend de fait développer des projets transversaux. Une bibliothèque partagée ouvrira d’ailleurs prochainement ses portes : elle sera également accessible aux étudiants de la Haute école des arts du Rhin, qui investiront prochainement une partie du site.

Écosystème fertile

"C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre au cœur de la Manufacture des tabacs : cet écosystème dynamique, qui rassemble arts, sciences, entrepreneuriat et animations urbaines permet l’émergence d’un projet fédérateur, ouvert sur la ville et tourné vers la jeunesse", s’est félicitée Jeanne Barseghian, la maire de Strasbourg. Un incubateur de startups, une auberge de jeunesse ‘nouvelle génération’, un magasin de producteurs bio et un bar-restaurant ont déjà ouvert leurs portes dans cet ancien bâtiment industriel.


Lisette Gries
Photos Jérôme Dorkel