Le Deuxième programme de renouvellement urbain de l’Eurométropole de Strasbourg (2019-2030)

Le programme de renouvellement urbain et les projets urbains qui en découlent sont au cœur du projet de transition climatique, sociale et démocratique du territoire porté par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg. Ils sont mis en œuvre pour améliorer le cadre de vie des habitantes et habitants de 8 quartiers populaires et lutter contre les inégalités territoriales.

Le Deuxième programme de renouvellement urbain de l’Eurométropole de Strasbourg (2019-2030) est au cœur du projet de transition climatique, sociale et démocratique du territoire porté par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg.

Ce programme de transformation urbaine et sociale vise à améliorer le cadre de vie des habitantes et habitants de 8 quartiers populaires, à lutter contre les inégalités territoriales, à changer l’image de ces territoires et à mettre en œuvre la transition environnementale.

Le programme de renouvellement urbain est intégré au projet d’égalité sociale et urbaine du Contrat de ville de l’Eurométropole de Strasbourg (2015-2023) et décline localement les objectifs du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) engagé par la loi LAMY. Il s’inscrit dans la continuité du premier programme de renouvellement urbain mené sur la période 2005-2020 sur 5 quartiers à Strasbourg et Lingolsheim.

Piloté par l’Eurométropole de Strasbourg, en lien étroit avec les communes concernées, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) , les bailleurs sociaux et les financeurs, il est élaboré et mis en œuvre, en concertation avec la population, à travers des projets de renouvellement urbain menés sur 8 quartiers prioritaires de la Politique de la ville (QPV) : Neuhof, Meinau, Elsau, Hautepierre et Cronenbourg à Strasbourg, Écrivains à Schiltigheim et Bischheim, Libermann à Illkirch-Graffenstaden et le QPV « Lingolsheim » à Lingolsheim (projet achevé).

Ces territoires, hérités de l’urbanisme de Grands ensembles du 20ème siècle, sont aujourd’hui caractérisés par des dysfonctionnements urbains, un cadre de vie et une image dégradés, et la concentration des précarités sociales et économiques. Ils bénéficient néanmoins d’atouts forts que le programme de renouvellement urbain vise à valoriser : une situation géographique favorable au cœur de l’agglomération, une bonne desserte du réseau de transports en commun, et pour certains un capital paysager remarquable en proximité des grands espaces de nature et de la trame verte et bleue de l’agglomération.

Transformer les quartiers pour améliorer la qualité et le confort de vie

À l’échelle de chaque quartier, le programme est décliné par un projet de renouvellement urbain autour de 4 objectifs opérationnels :

  • rénover et diversifier l’habitat : de nombreux logements seront réhabilités et construits pour améliorer le confort et la qualité de vie des locataires et développer une offre abordable de logements privés,
  • développer l’attractivité des équipements scolaires : une intervention structurante sera menée sur de nombreux groupes scolaires, avec notamment une meilleure isolation thermique ou la création de restaurations scolaires et la végétalisation des cours d’école,
  • structurer des polarités de commerces et de services : l’installation ou la stabilisation d’acteurs économiques ou associatifs sera accompagnée pour développer l’offre de services de proximité,
  • mettre en œuvre la transition écologique : la mobilité à travers les quartiers sera améliorée notamment pour faciliter et sécuriser les déplacements des piétons et des cyclistes, la sobriété énergétique sera renforcée pour les logements et les équipements publics pour maitriser les charges, des espaces verts et des ilots de fraicheurs seront créés pour améliorer le confort d’été et proposer de nouveaux espaces de vie et de rencontre pour tous les âges.

Le calendrier de mise en œuvre du programme

  • 2015 : définition par l’État et l’ANRU des territoires bénéficiaires du NPNRU,
  • 2016-2018 : études urbaines et thématiques, concertations avec les habitantes et habitants,
  • 2019-2020 : élaboration et signature de la convention pluriannuelle de renouvellement urbain (27 mars 2020) ; démarrage des premiers chantiers,
  • 2020-2030 : mise en œuvre des projets.

Les projets de renouvellement urbain en cours

11%
de la population de 
l'agglométation concernée
= 53 400
habitantes et habitants
1,03M€
D'investissement
prévisionnel
24
Signataires de la convention
pluriannuelle de rénovation urbaine

Source : Ville et Eurométropole de Strasbourg

Contact - Direction de projet politique de la ville

Direction de projet politique de la ville

Agrégateur de contenus

Territoire

Recherche d'asset dynamique