Ajouter à mes favoris

L'Appel de Strasbourg

La Conférence sur l’avenir de l’Europe a été officiellement lancée à Strasbourg, lieu d’expression de la démocratie européenne et du débat public en Europe, le 9 mai dernier et doit s’achever au printemps de cette année.

Initiée par les institutions de l’Union européenne, cette grande consultation publique a pour objectif de donner la parole aux citoyens et citoyennes.nes en leur permettant de s’exprimer sur ce qu’ils attendent de l’Union européenne en matière d’approfondissement de la démocratie, de transition énergétique et numérique, de santé, etc. Plus de 80 évènements ont été organisés à Strasbourg afin de recueillir l’avis des citoyen.nes.

Dans ce cadre et alors que la Présidence française du Conseil de l’Union européenne vient de débuter le 1er janvier 2022, les citoyen.nes de Strasbourg et de l’Eurométropole lancent un appel aux institutions de l’Union européenne en faveur de la poursuite et du parachèvement du projet européen, autour des valeurs qu’incarne Strasbourg. Ce texte est issu d’un travail mené au sein de l’Agora Strasbourg Capitale européenne, qui fédère depuis 2020 les acteurs.trices du territoire autour des enjeux liés au statut européen de Strasbourg.

Toutes et tous sont invité.e.s à soutenir et à diffuser cet "Appel de Strasbourg".

 

 

L'Appel de Strasbourg en vidéo

Strasbourg capitale des droits humains et de la démocratie se mobilise pour une Europe libre et unie.

 

Appel de Strasbourg

Dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Nous, citoyennes et citoyens du peuple européen, citoyennes et citoyens de Strasbourg engagés en faveur de la poursuite et du parachèvement du projet européen,

Considérant la vocation européenne historique de Strasbourg, ville cosmopolite et hospitalière, ville pacifiste au carrefour des cultures européennes, ville symbole de la réconciliation des Européens après la Seconde Guerre mondiale,

Rappelant la présence d’institutions européennes nombreuses à Strasbourg depuis les prémices du projet européen, institutions qui ont participé à l’établissement d’un espace européen où s’épanouissent la démocratie, l’Etat de droit et les droits humains, et rappelant la naissance des premières assemblées parlementaires européennes dans notre ville,

Soulignant la situation unique en Europe de Strasbourg, capitale européenne sans être capitale d’Etat, laboratoire d’une Europe concrète et vécue au quotidien par ses citoyennes et ses citoyens en raison de sa situation transfrontalière au cœur de la région du Rhin supérieur,

Réaffirmant le rôle qu’a joué Strasbourg dans l’émergence de la démocratie européenne au-delà des carcans nationaux, en ayant apporté son soutien et son concours, par ses édiles, ses universitaires et ses militants européistes, aux grandes réussites du projet européen et en particulier aux victoires remportées par le Parlement européen dont elle est le siège, telles que la libre-circulation, la citoyenneté européenne, la primauté du droit européen, le principe de subsidiarité, la monnaie unique ou encore l’élection au suffrage universel des parlementaires européens,

Proclamant notre vœu de concourir à l’avènement d’une Europe libre et unie, se réalisant pleinement dans une Union polycentrique et fédérale garantissant l’expression d’une citoyenneté européenne pleine et entière au profit de l’intérêt général européen,

Soucieux de contribuer à l’amélioration du fonctionnement institutionnel et des politiques publiques de l’Union européenne dans le cadre de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, ouverte en mai 2021 dans notre ville,

Nous demandons aux exécutifs des institutions européennes garantes de la Conférence sur l’avenir de l’Europe :

D’instruire sans réserve les propositions de la Conférence sur l’avenir de l’Europe issues de sa plateforme en ligne et de ses panels, ainsi que des travaux de son assemblée plénière, tout particulièrement sur les enjeux de démocratie, de transition écologique et du changement climatique afin de répondre aux attentes exprimées,

D’engager sans tarder les réformes de l’Union européenne attendues, en convoquant si nécessaire une Convention constituante pour la rédaction d’un nouveau traité,

De poursuivre le dialogue direct entre les citoyennes et les citoyens européens et leurs institutions et de perpétuer le rôle de Strasbourg comme lieu où s’invente l’Europe, en renforçant les pouvoirs du Parlement européen et des instruments de démocratie directe dont dispose l’Union européenne, par exemple en facilitant le recours à l’initiative citoyenne européenne et son aspect contraignant, ou encore en rendant permanentes les instances de la Conférence sur l’avenir de l’Europe sous la forme d’une Convention permanente,

De donner une nouvelle dimension à l’engagement associatif européen en offrant un droit nouveau par la création d’un statut d’association européenne,

De garantir les droits inaliénables des citoyennes et des citoyens en s’assurant de leur effectivité sur le sol européen, en leur donnant la possibilité de saisir les instances européennes, et d’accélérer le processus d’adhésion de l’Union européenne à la Convention européenne des droits de l’homme,

De refonder l’Union européenne par la culture dans le but de renforcer le sentiment d’appartenance des citoyens à l’Union, par la rédaction et l’adoption d’une Charte européenne de la culture qui créerait un socle commun pour l’éducation civique, l’enseignement de l’histoire, la circulation des savoirs et des arts, l’apprentissage des langues européennes et la reconnaissance de droits culturels européens,

De promouvoir une Europe vécue au quotidien, dont les avancées soient connues et appropriées par toutes et tous, citoyennes et citoyens d’Europe.

 

Télécharger l'Appel de Strasbourg

PDF - 1.5 Mo

Télécharger  

Signer l'Appel de Strasbourg

Publication de votre identité (facultatif)
Communications en lien avec les actualités européennes (facultatif)
Traitement de vos données personnelles (obligatoire)

Conformément au Règlement (UE) 2016/679 du Parlement Européen et du Conseil du 27 avril 2016, règlement général sur la protection des données (RGPD) et à la Loi n°78-17 du 6 janvier 1978, loi informatique et libertés (LIL), modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation des traitements, de retrait de votre consentement, de portabilité, et de réclamation auprès de la CNIL. 

Vous pouvez exercer vos droits en vous adressant au Délégué à la Protection des Données (DPO), Ville et Eurométropole de Strasbourg, 1 parc de l’Étoile, 67076 Strasbourg Cedex ou par courriel à dpo@strasbourg.eu ou via le formulaire dédié sur le site strasbourg.eu.