Précédent
Ajouter à mes favoris

La collectivité agit pour la protection de la qualité de l'air

La collectivité met en œuvre des mesures visant à améliorer la qualité de l'air. Cette politique est menée en lien avec le Plan de Protection de l'Atmosphère défini par le Préfet en 2014.

L'Eurométropole de Strasbourg est particulièrement sensible à la pollution de l'air du fait d'une exposition à des vents modérés et des barrières naturelles que sont les Vosges et la Forêt Noire. Pour faire face à cela, la collectivité met en œuvre et planifie des mesures visant à améliorer la qualité de l'air. Cette politique est menée en lien avec le Plan de Protection de l'Atmosphère défini par le Préfet en 2014.

L'exemplarité de la collectivité dans le domaine de la qualité de l'air

Comme de nombreux autres centres urbains français, l'agglomération de Strasbourg fait face à des pics de pollution et est particulièrement concernée par une pollution de fond aux particules fines et oxydes d'azote.

Face à cette réalité, une stratégie intégrée pour la reconquête de la qualité de l'air est en œuvre.

À court terme, l'Eurométropole de Strasbourg a pour objectif de respecter les valeurs limites européennes pour l'ensemble des polluants, notamment le dioxyde d'azote pour lequel des dépassements de la valeur limite européenne sont encore enregistrés. À plus long terme, l'objectif est de taille, il s'agirait d'atteindre les valeurs guides de l'OMS, d'avantages contraignantes.

Ainsi depuis 15 ans, la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg ont engagé avec constance différentes politiques dont les résultats sont notables pour la qualité de l'air :

  • Réseau de transports collectifs qui a plus que triplé sa fréquentation de 1994 à 2015
  • Premier réseau cyclable de France
  • L'Eurométropole est une des agglomérations de France dont la part modale de la voiture a le plus diminué ces 15 dernières années (46 % sur le territoire de l'Eurométropole de Strasbourg en 2009, objectif de 30 % au Plan de Déplacements Urbains
  • Diminution du trafic sur l'avenue du Rhin de 30 %
  • Diminution du trafic en entrée de ville (40 %)
  • Grand programme de constructions neuves et de réhabilitation des logements et des réseaux de chaleur urbain
  • Lutte contre l'étalement urbain
  • Zéro pesticide

 

Grace à ces différentes actions, le nombre de personnes exposées à des dépassements de valeurs limites européenne à diminuer conséquemment entre 2009 et 2015, passant de 14 830 à 1 100 personnes pour le dioxyde d'azote et de 17 920 à 960 pour les particules fines (PM10).

Le projet "Strasbourg, Ville et Métropoles respirables"

Sélectionnée en 2015, dans le cadre de l'appel à projet "Villes respirables en 5 ans" lancé par le Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et la Mer, la collectivité va plus loin. Elle a ainsi élaboré un programme qui comprend 13 mesures concrètes et adaptées au territoire qui s'ordonnent autour de trois grands principes d'action :

  • Engager une nouvelle étape dans les mobilités
  • Agir dans l'ensemble de nos politiques publiques
  • Construire une dynamique territoriale responsable et vertueuse

Parmi ces 13 actions :

  • Gérer de manière dynamique les flux de circulation
  • Préfigurer la mise en place d'une zone de circulation restreinte basée sur les certificats pour la qualité de l'air des véhicules
  • Accompagner la restriction de circulation dans le centre-ville par la mise en place de centres de distribution urbains (CDU)
  • Aménager des aires de services sur Vélostras, le réseau d'autoroutes à vélo de l'agglomération
  • Lever les freins à l'essor du déploiement des vélos à assistances électrique
  • Expérimenter de nouveaux modes d'utilisation des transports en commun
  • Expérimenter une Agro-écologie urbaine respectueuse de la qualité de l'air
  • Réduire les émissions de polluants des PME, commerçants et artisans en développant le recours aux audits Air-Energie
  • Améliorer la qualité environnementale du parc des véhicules de la ville, de l'Eurométropole et de ses satellites (Sociétés d'économie mixte)
  • Inclure les préconisations Air – Energie – Climat dans les documents d'urbanisme
  • Valoriser auprès du grand public les actions menées dans le cadre de l'appel à projet Ville Respirable

EUROSTR'AIR

Suite à la réponse à un appel projet de l'ADEME en 2015, l'Eurométropole a réalisé, en partenariat avec ATMO Grand Est, une série d'actions. Celles-ci s'articulent autour de 3 grands axes de travail :

  • Renforcer l'intégration des enjeux et politiques de la qualité de l'Air dans l'ensemble des services de l'Eurométropole
  • Adapter le système de surveillance de la qualité de l'air au développement urbain dans l'Eurométropole
  • Renforcer l'implication de la population dans la reconquête d'une qualité de vie acceptable.

Le projet Eurostr'air a vocation à replacer la qualité de l'air au cœur des différentes actions de la collectivité et à encourager l'implication citoyenne.

Plan Climat-Energie Territorial

En 2009, la Communauté urbaine de Strasbourg (devenue Eurométropole en 2015) s'est engagée sur un plan climat aux objectifs pour le moins ambitieux. À l'horizon 2020, la finalité est d'atteindre une réduction de 30% de gaz à effet de serre, de 30% de consommation d'énergie et une intégration de 20 à 30% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique. Ces ambitions s'inscrivent dans la logique volontariste de la collectivité, et se traduisent notamment au travers des politiques publiques qu'elle mène :

  • Projet Biovalsan : production de biométhane à partir des boues de la station d'épuration
  • Le projet biomasse raccordé aux réseaux de chaleur de l'Elsau et de l'Esplanade
  • La création de la structure – ENERD2 – pour la réhabilitation thermique du bâti
  • Le programme d'accompagnement Energivie.info porté par l'ADMEE et la région Alsace depuis de nombreuses années
  • L'extension des lignes de tram et notamment la ligne vers Kehl

Toutes ces différentes initiatives portées par la collectivité sont en faveur d'une meilleure qualité de l'air. 

Contact

Service Prévention des Enjeux Environnementaux (PEE)

Tél. +33 (0)3 68 98 82 19 poste 88219

Contactez-nous