Ajouter à mes favoris

Comment faire évoluer mes déplacements ?

Des solutions existent pour effectuer des déplacements dans l’Eurométropole de Strasbourg sans recourir à sa voiture individuelle. L’Eurométropole de Strasbourg souhaite offrir une solution pour chacune et chacun en renforçant l’offre de transports alternatifs : transports en commun, vélo, autopartage, covoiturage...

Les solutions de mobilité dans l’Eurométropole

Il existe tout un panel de solutions alternatives à la voiture individuelle dans l’Eurométropole. Plusieurs nouvelles mesures ont d’ores et déjà été mises en place depuis un an :

  • Extension du service du Transport à la Demande (TAD) dans toutes les communes de la seconde couronne depuis le 1er mars 2021
  • Gratuité des transports en commun pour les jeunes de moins de 18 ans, effective au 1er septembre 2021
  • Aides pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) comprises entre 300 et 500 euros depuis le 1er juillet 2021
  • Concertation sur l’extension du tram vers l’ouest jusqu’à Wolfisheim et engagement de la concertation sur l’extension du tram vers le nord jusqu’à Schiltigheim et Bischheim et au centre de Strasbourg ainsi que sur l’extension de la ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) entre la gare et le pont du Danube

Cette ambition inédite en faveur des mobilités durables va se poursuivre et se renforcer dans les prochains mois, portant les investissements prévisionnels dans le mandat à plus de 500 millions d’euros :

  • Mise en place avec la Région Grand Est d’un réseau express métropolitain ferroviaire et routier pour améliorer les liaisons des TER et des cars interurbains sur tout le bassin de vie de l’Eurométropole, en lien avec les pôles d’échanges multimodaux. Dès 2023, l’offre de train sera renforcée, notamment dans les 13 différentes gares de l’Eurométropole.
  • Renforcement de l’offre de bus complémentaire au réseau structurant tramway/BHNS.
  • Réservation d’une voie aux transports en commun et au covoiturage sur la M35 à compter de début 2022 et mise en place d’une voie réservée aux cars express sur l’ensemble de la M351 d’ici 2024.
  • Renforcement de la tarification solidaire pour l’accès aux transports en commun.
  • 100 millions d’euros en faveur du renforcement et du développement des pistes cyclables au cours du mandat, avec une attention particulière aux liens entre la première et la deuxième couronne et leurs liaisons avec Strasbourg.
  • Quatre nouveaux pôles d'échanges multimodaux en entrée d’agglomération.
  • Conversion des différentes flottes publiques (Eurométropole, CTS, …) aux normes décarbonées.

Renforcement des solutions d'avitaillement alternatives

L’évolution vers des véhicules plus propres et décarbonés sera accompagnée par une offre d’énergies renouvelables en adéquation. L’Eurométropole est déjà engagée dans une transition de son offre énergétique au travers d’un schéma directeur des énergies. Celui-ci, qui vise en 2050 un mix-énergétique 100 % renouvelable, intègre le développement fort de l’électricité renouvelable, le bioGNV et l’hydrogène pour les mobilités.

Avec le développement actuel des véhicules fonctionnant à l’électricité et au gaz, le déploiement d’infrastructures d’avitaillement est déjà engagé, notamment par la mise en place de bornes de recharge électrique (90 bornes d’ici fin 2022 équivalent à 180 points de charge) et des projets de stations de gaz naturel comprimé. Un projet de production et distribution d’hydrogène vert est également en cours sur le territoire.

Un conseil personnalisé à la mobilité pour trouver les meilleures solutions pour chaque situation

L’Agence pour le Climat, guichet des solutions, créée en avril 2021, s’est mobilisée pour assurer à compter de la fin 2021 un conseil individualisé afin d’identifier les solutions de mobilité les plus adaptées à chaque situation : diagnostic des pratiques de mobilité et des usages, projection vers les besoins de demain, information sur les différentes offres de mobilités disponibles sur le territoire, information et simulation de l’éligibilité aux aides financières nationales et locales…

Dans cette optique, elle s’est dotée de conseiller-es pour accompagner les particuliers, les professionnel·les et les communes dans la transition vers des mobilités moins carbonées.

L’Agence pour le Climat a vocation à devenir la tête de pont d’un réseau local de structures qu’elle animera en lien avec l’Eurométropole de Strasbourg et qui permettra de démultiplier les lieux d’information et d’accompagnement des particuliers et des professionnel-les.

Par ailleurs, la réalisation d’un diagnostic de mobilité sera une étape obligatoire pour bénéficier d’une aide financière de l’Eurométropole. Ce conseil pourra être délivré par l’Agence pour le Climat.

Ce conseil en mobilité est conçu à deux niveaux. Le premier niveau, décrit ci-dessus, sera complété par un diagnostic approfondi pour les acteurs socio-économiques qui le souhaitent. Ce deuxième niveau d’accompagnement pourrait être assuré par la Chambre de Commerce et d'Industrie Alsace Eurométropole et la Chambre de Métiers d’Alsace. Il permettra par exemple de réaliser un diagnostic complet d’une flotte de véhicules importante et la faire évoluer à travers des changements de pratiques, de motorisations, la mutualisation des flottes etc.

Les entreprises pourront également être accompagnées pour les déplacements domicile-travail de leurs salarié-es à travers l’outil Optimix, proposé par l’Eurométropole. Optimix est la démarche d’accompagnement des employeurs et employeuses dans la réalisation des plans de mobilité. Elle comporte une phase de conseil, la mise à disposition d’une plateforme numérique permettant de réaliser le diagnostic de mobilité des salarié-es, d’envoyer des fiches individuelles d’itinéraires et de rédiger le plan d’actions. La démarche Optimix accompagne aussi les entreprises lors de l’animation de temps forts autour de la mobilité.