Précédent
Ajouter à mes favoris

Le Conseil de développement de l'Eurométropole de Strasbourg

Ce conseil contribue à élaborer les principales orientations de l'agglomération notamment économiques et de développement durable et à éclairer toute question relative à l'avenir de la métropole.

Qui sommes-nous?

Le Conseil de développement est une instance de participation citoyenne prévue par la loi dans le but d'inviter au dialogue entre les élus, les institutions européennes, nos voisins allemands et la société civile.

Le Conseil de développement est un outil de dialogue et de consultation à l'échelle de l'agglomération.

Le Conseil de développement organise librement des travaux de réflexion à visée prospective nécessitant une participation effective, apportant un regard citoyen, prêts à l'innovation et à l'expérimentation. Les contributions nourrissent la stratégie de développement du territoire et participent à la construction de la décision publique.

Le Conseil de développement, installé au printemps 2015, est, suite au renouvellement partiel de mai 2018, aujourd'hui composé de 114 membres désignés parmi la liste des candidats, pour 6 ans avec une possibilité de renouvellement partiel à mi-mandat, et après avis d'une instance collégiale. Sa coprésidence est assurée par Madame Anne-Marie Jean et Monsieur Karl-Friedrich Bopp.

Deux groupes de membres composent cette assemblée :

  • des citoyens majeurs issus des 33 communes de l'Eurométropole (68 personnes, venant de 21 communes de la métropole)  et des personnalités ressources disposant d'une expertise reconnue ou assumant des responsabilités spécifiques (33 personnes),
  • des représentants des institutions allemandes, transfrontalières et européennes (10) et habitants de Kehl (3).

Trois modes de désignations ont été combinés :

  • l'appel à candidature pour les habitants,
  • le parrainage des personnalités ressources,
  • la désignation par les établissements eux-mêmes pour les institutions européennes, transfrontalières et allemandes.

Fonctionnement

Le Conseil de développement organise ses activités tout au long de l’année au sein de 8 groupes de travail et équipes projet organisés par thématique : le Comité de coordination et la Plénière valident les méthodes de travail et les contributions. Ses travaux s’effectuent en langue française.

Il intervient sur saisine du président de l’Eurométropole et sur autosaisine.

Les contributions se basent sur des recherches bibliographiques, des entretiens avec les partenaires, les élus, les services…, les partages d’expériences (colloques, séminaires…), le suivi de l’actualité, la participation des habitants (questionnaire, relations avec les autres instances de démocratie participative)… pour permettre aux membres du Conseil de proposer des préconisations d’usage, étayées par une analyse la plus complète possible des problématiques étudiées.

Chaque contribution rendue fait l’objet d’un suivi régulier avec les élus métropolitains compétents et les services concernés, afin d’apprécier dans quelle mesure les propositions émises peuvent et sont intégrées dans l’activité et les choix métropolitains.

La synthèse des contributions et le rapport d’activité font l’objet d’une traduction en allemand.

Le Conseil est également actif au sein de la Coordination Nationale des Conseils de Développement (CNCD), notamment au sein du groupe "Métropoles", soutient l’initiative des Métropoles participatives initiée par la métropole de Grenoble et contribue, avec le CESER Grand Est, à la réflexion sur le rôle et la place des citoyens dans le Grand Est.

Allez plus loin en consultant la charte de fonctionnement dans les documents utiles.

Thématiques de travail

Bien-être

"La ville intelligente, c’est celle qui se soucie avant tout du bien-être de ses habitants". Cahier du Monde du 6 juillet 2018

Quels progrès sociétaux attendus pour le territoire métropolitain transfrontalier ? Quelle définition du bien-être et de la qualité de vie ? Tel est le point de départ du travail engagé auprès des habitants à travers un questionnaire mis en ligne en septembre et octobre 2017.

Les résultats de la consultation organisée par le Conseil ( 3 330 réponses apportées !) vont contribuer à dessiner les contours de l’agglomération rêvée par les habitants d’ici 2030 et à donner une définition des composantes du bien-être et de la qualité de vie sur le territoire métropolitain transfrontalier. Des indicateurs de progrès en matière de bien-être permettront de suivre l’évolution attendue. 

Un premier travail a été restitué en avril-mai 2018, proposant une "photographie" des réponses, le Conseil de développement se posant en simple "porte-parole". La proximité, la vie personnelle et quotidienne, et l’environnement apparaissent en fils rouges des réponses apportées par les participants. Cinq thèmes se détachent, comme constitutifs du bien-être des habitants de la métropole et les réponses des jeunes des collèges et lycées et des habitants de Kehl nuancent les réponses et la perception du bien-être.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

La participation : 3330 réponses, bien-être estimé : 6.7/10 Les mots évocateurs du bien-être Les priorités exprimées : les activités culturelles, sportives, et de loisirs, l'environnement, le logement, les transports, la santé

 

Le bien-être est, pour les répondants à l’enquête, un état serein (positif), incarné par des humains (des personnes, des relations interpersonnelles, des valeurs partagées, un territoire de référence) et dépendant d’une qualité de vie qu’expliquent différents facteurs objectifs
Les travaux se sont poursuivis jusque fin 2018 par une analyse des attentes des répondants, élaborée avec des acteurs locaux, réunies en trois axes:

  • une agglomération organisée à taille humaine,
  • une urbanisation qualitative avec des modes de déplacements adaptés,
  • une gouvernance participative et une meilleure coordination des acteurs locaux au service du bien commun.

Ces priorités sont assorties de préconisations et d’une vingtaine d’indicateurs permettant de suivre l’évolution de marqueurs du bien-être sur le territoire métropolitain transfrontalier. En fin, un indicateur pourrait être suivi régulièrement, par sondage : la satisfaction des habitants par rapport à leur bien-être.
 

 
Contribution "Bien être" - volume 1

PDF - 9MB

Télécharger  
 
Contribution "Bien être" - volume 2

PDF - 955KB

Télécharger  
 
Schlussfolgerungen aus einer Bürgerumfrage

PDF - 67KB

Télécharger  

 

 

Communication

Pour maintenir le lien en interne entre les membres, une Newsletter mensuelle propose toute l’actualité et les calendriers du Conseil. Il organise également sa présence dans les grands évènements, en fonction de son actualité (séminaire des maires, Foire européenne, restitution des contributions…) et une information régulière sur cette page internet, sur Facebook (en projet), à destination du grand public. Son rapport d’activité annuel est une autre occasion de communiquer sur l’ensemble de ses activités.

 
Rapport d'activité 2017-2018 du Conseil de développement

PDF - 1.5MB

Télécharger  

Développement économique

Le Conseil de développement fait partie du Comité stratégique de la feuille de route Strasbourg ECO 2030, aux côtés des élus, chambres consulaires, chefs d’entreprises, université et autres partenaires. 

Allez plus loin.

Lien social

Qu’elle soit géographique, numérique ou énergétique, la « fracture » est apparue comme une constante dans les travaux du Conseil, qui a choisi de se questionner sur les formes que le lien social prend et devrait prendre sur le territoire métropolitain, pour améliorer la solidarité.

Une conclusion transversale s’impose pour cette première autosaisine: le lien social est l’affaire de tous, il devrait être mieux pris en compte et mis en évidence dans toutes les politiques publiques métropolitaines.

Après avoir adopté la définition du sociologue Serge Paugam avec les 4 aspects du lien social (liens de filiation (famille), liens d’amitié, de voisinage, associatifs…, liens au travail et liens de citoyenneté, el Conseil de développement a identifié 3 séries d’enjeux sur le territoire métropolitain :

  • économiques et sociaux
  • démocratiques et de gouvernance (ESS, CSC, participation citoyenne, identité métropolitaine…)
  • de bien-être (santé, de lutte contre l’isolement, le délitement des liens sociaux, valeurs, proximité…)

Vous trouverez les 37 préconisations émises dans le rapport ci-joint :

 
Contribution lien social

PDF - 1.1MB

Télécharger  

Numérique

A partir de l’interrogation « Quelle utilisation intelligente du numérique, dans l’intérêt de l’usager ? », le Conseil a retenu une série de 8 préconisations, concernant tant la formation, que la coopération entre les acteurs, en passant par l’adaptation de l’organisation de la métropole, la coordination intra métropolitaine, en se basant surtout sur les besoins des usagers.

 
Numérique, contribution du Conseil de développement

PDF - 570KB

Télécharger  
 
Wie kann die Digitaltechnik intelligent genutzt werden, unter Berücksichtigung der Interessen der Nutzer?

PDF - 68KB

Télécharger  

Plan Local d’Urbanisme (PLU)

L’examen du projet de PLUI a donné lieu à un avis accompagnant le dossier d’enquête publique : si le Conseil y affirme partager les enjeux exposés et orientations principales du PLU (intégrant le PDD et le PLH) pour un développement équilibré du territoire, une attractivité économique renforcée de la métropole, un étalement urbain limité et pour l’amélioration de l’accessibilité, il insiste pour que le document d’urbanisme mette plus l’accent sur la qualité de vie, la mixité sociale et le confort des résidents et qu’il puisse intégrer des éléments contribuant à la cohésion sociale et au renforcement du lien social.

 
PLU, avis du Conseil de développement

PDF - 720KB

Télécharger  
 
Entwurf des Stadtentwicklungsplanes

PDF - 175KB

Télécharger  

Transition énergétique 

Comment « favoriser la transition énergétique sur l’Eurométropole de Strasbourg par l’engagement citoyen », en valorisant les démarches engagées et en proposant des pistes alternatives ou innovantes permettant le passage vers un processus durable ? Le Conseil a proposé une série de 56 préconisations visant à favoriser l’implication des habitants dans la transition énergétique, à travers 3 axes prioritaires pour des actions individuelles et collectives :

  • Faire participer pour faire s’engager,
  • Ecrire un récit commun et citoyen de la transition énergétique
  • L’exemplarité des élus et de la collectivité.
 
Transition énergétique, contribution du Conseil de développement

PDF - 1.7MB

Télécharger  
 
Welche gemeinsam umzusetzenden Maßnahmen zur Energieeinsparung sollen bezüglich der Energiewende aufgenommen werden?

PDF - 105KB

Télécharger  

Transfrontalier

Le Conseil de développement trouve sa légitimité à travailler sur les questions transfrontalières à différents titres :

  • Le Code général des collectivités territoriales dans son article 5217-9 :La métropole européenne de Lille et l'eurométropole de Strasbourg associent les autorités publiques locales du pays voisin, les organismes transfrontaliers ainsi que les groupements européens de coopération territoriale dont elles sont membres aux travaux du conseil de développement de la métropole, selon des modalités déterminées par le règlement intérieur du conseil de la métropole. 

A Strasbourg, le conseil de développement de l'eurométropole associe les représentants des institutions et organismes européens.

  • La délibération du Conseil de métropole de janvier 2015 qui l’invite à Coconstruire le projet de développement de l’agglomération, y compris transfrontalière, à 20 ans.
  • La lettre de mise de son premier mandat qui considère le territoire métropolitain comme un bien commun transfrontalier et oriente dans ce sens les travaux du Conseil de développement.

Dans ses contributions, il est attentif à investir régulièrement le volet transfrontalier, véritable fil rouge de ses réflexions. Par exemple, dans son avis sur le PLUI, le Conseil de développement invite à associer les habitants des communes transfrontalières.
"Au-delà des seules obligations réglementaires, il apparaît particulièrement important d’associer directement à la réflexion – bien que le PLU ne soit pas opposable Outre-Rhin - les habitants des communes allemandes concernées par le développement de l’Eurométropole (périmètre de l’Eurodistrict) et, particulièrement les plus proches, à savoir la ville de Kehl, qui relève, par ailleurs, de l’unité urbaine internationale de Strasbourg (au sens de l’INSEE)".

Enfin, dans ses méthodes de travail, il porte une attention constante aux questions transfrontalières et son groupe de travail dédié s’est fixé 4 axes de travail :

  1. Intègrer des citoyens allemands au sein du Conseil
  2. Améliorer la compréhension mutuelle
  3. Apporter une contribution au projet de développement du territoire, dans toutes les thématiques traitées           
  4. Communiquer régulièrement et valoriser les travaux du Conseil

 

Voir également les Newsletter pour les dates clés :