Label Villes amies des aînés

La certification "Ville amie des aînés" a été remise officiellement à la Ville de Strasbourg, le 24 octobre 2013, par le référent de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

L'objectif d'une ville amie des aînés est de favoriser l'adaptation de l'environnement urbain aux besoins des personnes âgées, d'optimiser les possibilités de bonne santé, d'améliorer leur qualité de vie en adaptant les politiques, les structures et les services dans les communes tout en leur permettant d'être des acteurs participatifs.

Logo Villes amies des aînées

Le Réseau mondial OMS des villes et des communautés amies des aînés a été mis sur pied dans le but de favoriser l'échange de données d'expérience et l'enseignement mutuel entre les villes et les communautés du monde entier.

Toute ville ou communauté qui s'engage à créer un environnement urbain participatif et accessible pour sa population âgée peut faire la démarche de s'affilier au réseau.

Pour comprendre ce qui caractérise une ville accueillante pour les aînés, l'OMS a eu recours à un audit urbain avec 22 pays et 33 villes et une méthodologie intitulée Protocole de Vancouver qui recouvre 8 domaines :

  • bâtiments et espaces extérieurs
  • transports et mobilité
  • habitat
  • autonomie, services et soins
  • lien social et solidarité
  • culture et loisirs
  • participation citoyenne et emploi
  • information et communication

Une charte Ville amie des aînés est actuellement en cours d'élaboration par le service Soutien à l'autonomie à la Direction des Solidarités et de la Santé de l'Eurométropole, en coopération avec les partenaires signataires.

Elle s'articule autour de trois axes :

  1. une ville accessible aux aînés est une ville accessible à tous
  2. une ville favorable au bien-être des aînés et à leur vieillissement
  3. une ville qui fait des aînés des citoyens à part entière

Elle englobe également un programme d'actions. Chaque thématique comprendra un item "la Ville s'engage à" et "les partenaires s'engagent à".