Ajouter à mes favoris

Opéra national du Rhin

Une structure juridique originale, un label prestigieux

L'Opéra national du Rhin doit son caractère exemplaire à l'apport spécifique des trois villes qui le composent, Strasbourg, Mulhouse et Colmar, qui ont chacune leur propre activité créatrice : l'Opéra à Strasbourg, le Ballet de l'Opéra national du Rhin, centre chorégraphique national depuis 1985, à Mulhouse, et l'Opéra Studio, cellule de formation pour jeunes chanteurs, à Colmar.

Institution incontournable de la vie lyrique française et internationale, récompensée en novembre 1997 par l'obtention du label "Opéra national", l'Opéra national du Rhin compte chaque saison plus de 200 levers de rideaux et accueille plus de 100 000 spectateurs. 27% de ses spectateurs ont moins de 26 ans et 21% viennent de l'étranger. Sa politique d'action culturelle engagée favorise l'accueil des publics empêchés.

Un peu d'histoire...

Strasbourg n’est équipée d’un véritable théâtre qu’au début du XIXe siècle. Au cours du siècle précédent, les pièces en français se donnaient dans un ancien magasin d’avoine situé sur la place, tandis que le théâtre allemand se jouait au Poêle des Drapiers.

Le nouveau théâtre planifié par l’architecte Jean Villot et l’ingénieur Robin en 1804 ne sera achevé qu’en 1821, fermant la perspective de la place Broglie à l’est. Le bâtiment à la silhouette fonctionnelle et sobre reste dans la tradition des théâtres français qui jouent la carte d’un néoclassicisme monumental, caractérisé ici par un majestueux portique à six colonnes ioniques, d’ordre colossal, côté place. Six statues de muses conçues par le statuaire Landolin Ohmacht ponctuent cette élévation : Euterpe, Clio, Thalie, Melpomène, Erato et Terpsichore.

Les quinze travées de longueur s’interrompent par un décrochement médian de cinq travées, laissant déceler la présence à l’intérieur de la grande salle de spectacle en fer à cheval à l’italienne, au décor rouge et or ponctué d’angelots.

Destruction en 1870, reconstruction en 1873

Après avoir essuyé un bombardement en 1870, le théâtre est restauré en 1873, l’occasion de modifier sa façade orientale tournée vers la Kaiserplatz appelée à devenir le point focal du nouveau plan d’urbanisme wilhelmien. Cette nouvelle élévation ponctuée de demi-colonnes ioniques et ornée de masques sculptés adoptera un plan arrondi : une forme permettant de la coiffer d’une demi-coupole qui fera écho à celles des palais de la Kaiserplatz.

à partir du
18.09
4.48 Psychosis
Opéra national du Rhin - 19 place Broglie - 67008 Strasbourg
Opéra en 24 scènesTexte de Sarah KaneCréé le 24 mai 2016 au Lyric Theatre Hammersmith, Londres La dramaturge anglaise Sarah Kane a marqué le théâtre par ses œuvres poétiques, puissantes et incisives. Créée en 2000 quelques mois après sa disparition brutale à l’âge de vingt-huit ans, 4.48 Psychosis évoque de manière poignante et profonde, l’expérience de la dépression. Poésie, colère, humour noir se mêlent dans cette évocation d’une femme en lutte avec la maladie qui intègre en son titre l’heure du petit matin où, selon l’écrivaine, se mêlent la naissance du jour et le désespoir.Par sa force et sa beauté, l’opéra du compositeur anglais Philip Venables a enthousiasmé la critique et bouleversé le public lors de sa création puis lors de sa reprise au Royal Opera House de Londres.Œuvre destinée aux jeunes comme aux moins jeunes qui prouve avec éclat que la musique contemporaine peut s’adresser à tous en évoquant le monde actuel, la difficulté de donner sens à sa vie et les désirs les plus intimes. Dans cette production conçue avec subtilité et délicatesse par le metteur en scène américain Ted Huffman, ce sont toutes les voix intérieures d’une jeune femme qui prennent forme grâce aux différentes interprètes et aux deux percussionnistes qui ne manqueront de vous émouvoir. Richard Baker dirige l’Orchestre philharmonique de Strasbourg. En anglaisSurtitré en français, allemand En coproduction avec le Royal Opera House,Covent Garden, Londres Distribution : Direction musicale : Richard BakerMise en scène : Ted HuffmanResponsable de la reprise : Elayce IsmailDécors, costumes : Hannah ClarkLumières : D.M. WoodVidéo : Pierre MartinSon : Sound IntermediaMouvements : RC-Annie Les Artistes : Gwen : Gweneth-Ann RandJen : Robyn Allegra PartonSuzy : Susanna HurellClare : Samantha PriceEmily : Rachael LloyLucy : Lucy SchauferOrchestre philharmonique de Strasbourg  
Le
18.10
Rusalka
Opéra national du Rhin - 19 place Broglie - 67008 Strasbourg
Antonín Dvořák [ NOUVELLE PRODUCTION ] Conte lyrique en trois actesLivret de Jaroslav Kvapil d’après Friedrich Heinrich Carl de la Motte-FouquéCréé à Prague (Théâtre national) le 31 mars 1901 Créature surnaturelle, étrange et insaisissable, Rusalka est une figure des eaux qui, après la rencontre d’un prince, ne désire rien de plus qu’une métamorphose qui lui per mettrait de vivre son amour. Abandonner son état a cependant un lourd prix : la perte de l’usage de la parole. Muette devrait-elle ainsi se présenter devant l’homme qu’elle désire. Elle apprend par la sorcière Jezibaba aux pou voirs considérables qu’un échec dans son entreprise sentimentale occasionnerait une damnation éternelle.Après le grand succès de Francesca da Rimini, la metteuse en scène Nicola Raab est de retour avec une nouvelle production du chef-d’œuvre d’Antonín Dvořák qui contient certaines des pages les plus célèbres de la musique postromantique dont le merveilleux « Chant à la lune » du premier acte.Le parcours initiatique de la jeune ondine, sa douloureuse tentative d’échapper à son destin, le dialogue entre monde naturel et civilisation, la crainte du Prince de s’abandonner à un monde inconnu, qui à la fois l’inquiète et l’attire, Rusalka possède de multiples et fascinantes facettes qui font de cet opéra bien plus qu’un conte mis en musique : il s’agit d’une œuvre à la fois poétique et philosophique qui est programmée pour la première fois à l’Opéra national du Rhin. Antony Hermus dirige l’Orchestre philharmonique de Strasbourg. En tchèqueSurtitré en français, allemand

Billetterie de l’Opéra national du Rhin.

Les billets sont également en vente à la Boutique Culture.

  • Tram B, C ou F - arrêt Broglie
  • Tram B, C, E ou F - arrêt République
  • Bus 15a ou 72 - arrêt République
  • Parking Opéra-Broglie. Forfait de 1,70 euros, pour les spectateurs de l’Opéra, sur présentation du ticket d’entrée (ouverture du parking 7/7 jours). Renseignements à l’accueil de l’Opéra

Opéra, danse, récitals, concerts, spectacles jeune public.

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique destiné à répondre aux messages transmis par ce formulaire. Le destinataire des données est le service de la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg concerné par la demande. Conformément à la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg via le formulaire dédié. Vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données vous concernant.
  • Opéra
  • Opéra
Test de titre
Test description

Coordonnées

19 place Broglie
BP 80320
67008 Strasbourg

Téléphone : +33 (0)3 88 75 48 00

Voir le site

Voir la page Facebook