Ajouter à mes favoris

Rue Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar (1903-1987)

Née à Bruxelles d'une mère belge et d'un père français qui s'appelait de Crayencour et qui l'a encouragée a apprendre les langues anciennes, Marguerite est entrée en littérature par la poésie.

Elle a signé son premier poème dialogué, Le Jardin des chimères, publié à compte d'auteur en 1921 sous le nom de Yourcenar, anagramme de Crayencour Elle publie son premier roman, Alexis ou le traité du vain combat en 1929, l'année de la mort de son père.

Elle cède à l'attrait de la Grèce, s'installe dans une île de la mer Egée. Elle est aux Etats-Unis lorsque la guerre éclate et enseigne la littérature comparée près de New-York. Devenue citoyenne américaine en 1947 elle cesse ses fonctions et se retire dans le Maine avec son amie et traductrice américaine Grace Fricks.

Le succès arrive en 1951 avec Mémoires d'Hadrien et avec L'Oeuvre au noir (1968), couronné par le prix Femina. Elle entre à l'Académie royale de Belgique en 1970, publie Souvenirs pieux (1974) qui retrace l'histoire de sa famille maternelle et Archives du Nord (1977), celle de son père.

En 1981, elle est la première femme élue à l'Académie française. Traductrice, essayiste, historienne, critique et romancière, elle occupe une place à part dans la littérature contemporaine.

Date de dénomination : avril 2012

Engagée pour l’égalité entre les femmes et les hommes, la Ville souhaite mettre en lumière et redonner leur juste place dans l’espace public, aux femmes impliquées dans l’Histoire en général et dans l’histoire strasbourgeoise en particulier. Elle s’engage depuis 2010 à augmenter le nombre de rues et de bâtiments publics au nom de femmes et de féministes.

Coordonnées

-
67000 Strasbourg