Chapelure

Précédent

Un patrimoine fragile en constante progression

Parcs, squares ou pieds d'arbres sont tous très sollicités : leur préservation dépend aussi de vous.

Un vaste patrimoine

Les parcs les plus connus de la ville représentent environ 110 ha, soit un bon quart des surfaces gérées par les équipes de jardiniers. Ce sont l'Orangerie, le Pourtalès, les Contades ou la Citadelle et le Jardin des Deux Rives. En 2013, se sont ajoutés les 8 hectares du parc du Heyritz, dernier parc urbain créé à partir d’une friche industrielle. Si l’on compte les parcs de la Bergerie à Cronenbourg, des Poteries à Koenigshoffen, du Kurgarten à Neudorf, le parc Imbs à la Montagne verte, le parc Schulmeister à la Meinau ou encore la plaine de jeux de Hautepierre, le total bondit de 30 hectares de plus.

Les berges aménagées de différents cours d'eau sont également une source importante de lieux de promenade. On en compte environ 26 kilomètres le long de l'Ill, du Ziegelwasser, du Rhin Tortu et du Muhlbach, sans oublier le Fossé du Rempart (entre l'A35 et la rue du Rempart) et le Fossé du Faux Rempart au centre ville.

D'autres parcs connus de tous, tels celui du Palais du Rhin, le Jardin Botanique ou les espaces verts du Palais de la musique et des congrès ne relèvent pas de notre gestion, mais constituent néanmoins une part importante de la respiration végétale de notre ville.

Pour en savoir plus, consulter les guides de visites des parcs sur la page "Visites et promenades".

Nouveaux jardins et rénovations

Chaque année, de nouveaux espaces verts sont créés ou restaurés à votre attention. Le parc du Heyritz propose depuis peu ses espaces à l’allure sauvage à deux pas du Nouvel Hôpital Civil. Créé à partir d’une biodiversité animale et végétale préexistante sur la friche industrielle qui lui sert de base, ce parc met en avant le lien fort avec le milieu aquatique grâce à cette longue passerelle en bois flottant sur le bassin de l’Hopital. Une aire de jeux très "nature" et originale, ainsi que deux aires de fitness y ont été installées.

La nouveauté concerne également la mise en pratique d'une politique participative, permettant à tout un chacun de contribuer au verdissement de sa ville. Les jardins partagés de la place Ste Madeleine ou de l'ilot Lombardie, les conventions signées pour le fleurissement du faubourg de Pierre, du Boulevard de la Marne ou de la route d'Altenheim sont autant d'exemples de la prise en main d'espaces verts par les habitants. Ces initiatives sont depuis mars 2017 facilitées et complétées par la mise en œuvre de l’opération "Strasbourg ça pousse", et de son portail accessible sur internet.

En bref, l'espace vert strasbourgeois est multiforme, évolutif et participatif.

Le fleurissement au service du cadre de vie

Bulbes à fleurs au tout début du printemps, fleurissement des ponts et pots de couleurs dans les rues de la ville, viennent tous apporter la touche colorée que notre œil recherche au sortir de l'hiver.

Cela apporte également la note végétale aux rues et places dans lesquelles aucune plantation pérenne n'est possible autrement (manque de place pour le développement de l'arbre, sous-sol trop encombré par les réseaux divers).

Autrement dit, le fleurissement ajoute à la qualité du cadre de vie strasbourgeois. Ville 3 fleurs en 2013, le jury régional de ce concours a depuis toujours confirmé ce classement.

Pour plus d'information, rendez-vous à la page "Strasbourg, ville fleurie, ville 3 fleurs".

De nombreuses aires de jeux

Lieu d'animation familiale par excellence, les parcs et jardins de votre ville proposent de nombreuses aires de jeux pour les enfants de tous âges. Il en existe certainement une à proximité de votre domicile.

Les adultes ne sont pour autant pas oubliés. Des boulodromes, des parcours de jogging ou des équipements de fitness sont également présents. Les vitaboucles organisent des parcours sportifs à travers la ville, adaptés aux capacités de chacun.

Un patrimoine fragile

Les nombreuses animations organisées tout au long de l'année, la fréquentation toujours grandissante des parcs et jardins peuvent entraîner des dégradations irréversibles. Gazons, prairies et plantations diverses, mobilier urbain et aires de jeux souffrent d'actes de vandalisme fréquents.

De petites incivilités, malheureusement trop souvent répétées (jeter un déchet en dehors des corbeilles, ne pas ramasser les déjections de ses animaux, etc.) dégradent rapidement un espace.

Pour le bien de tous, et pour que votre visite reste un vrai moment de plaisir, veillez à respecter les aménagements conçus et réalisés pour vous. À toutes fins utiles, nous tenons à votre disposition le règlement des parcs et jardins.

Les jardiniers vous remercient par avance pour les efforts que vous consentirez en ce sens.

 
Règlement des espaces verts publics

PDF - 67KB

Télécharger  

Contact

Service espaces verts et de nature

Tél. +33 (0)3 68 98 51 02

Voir les coordonnées