Ajouter à mes favoris

Les perturbateurs endocriniens

Les substances chimiques dites "perturbateurs endocriniens" (PE) sont très largement présentes dans notre environnement et la quasi-totalité de la population y est exposée quotidiennement via de multiples sources.

De quoi s'agit-il ?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, un perturbateur endocrinien (PE) est une substance chimique susceptible d’interférer avec le fonctionnement du système hormonal. Il peut induire en conséquence des effets nocifs sur la santé d’un organisme ou de ses descendants.

Les PE vont en effet, en pénétrant dans l’organisme, perturber ou imiter les messages hormonaux envoyés au système endocrinien et ainsi modifier la régulation hormonale, ce qui peut engendrer un dérèglement du fonctionnement et donc de l’équilibre de l’organisme.

Quels sont leurs effets ?

Les perturbateurs endocriniens peuvent interférer avec toutes les grandes fonctions, telles que la croissance, la reproduction, le système nerveux, … Ils sont notamment susceptibles de nuire à la fertilité, provoquer des pubertés précoces ou perturber le développement du fœtus. Un certain nombre d’affections sont aujourd’hui suspectées d’être favorisées par une exposition aux PE : surpoids, obésité, diabète et certains cancers hormono-dépendants.

Contrairement à d’autres substances toxiques, les effets sur la santé peuvent se manifester suite une exposition à de très faibles doses de PE.
Certaines périodes de la vie rendent les populations plus vulnérables à l’action des PE, car les organes en développement sont particulièrement soumis à la régulation des hormones. Il s’agit de la période embryonnaire, fœtale, de la petite enfance ainsi que de la puberté.

Au-delà de l’atteinte à la santé des populations, ces substances chimiques peuvent également contaminer l’environnement dans lequel nous vivons.

Où les trouve-t-on ?

Il existe une grande diversité de PE dans notre environnement quotidien. Les sources d’exposition sont donc multiples, et peuvent agir par différentes voies : cutanée, respiratoire par inhalation et digestive par ingestion.

Des sources potentielles de PE peuvent être présentes dans :

  • l’alimentation ainsi que les emballages alimentaires,
  • les produits cosmétiques et d’hygiène,
  • les produits ménagers,
  • les textiles et les meubles,
  • les jouets et accessoires pour enfants,
  • l’air intérieur (notamment via des substances volatiles contenues dans les peintures, les détergents, …).

Comment s'en protéger ?

  Privilégier Éviter
Air intérieur Aération matin et soir, 10 min / jour minimum Émanations de produits chimiques (composés organiques volatils, formaldéhydes, insecticides, aérosols, tabac …)
Alimentation Produits bio
Laver et éplucher les fruits et légumes
Poissons prédateurs (PCB, mercure)
Les aliments ultra-transformés (contenant du parabène et des additifs dont nanoparticules), pesticides
Conservation et cuisson des aliments Verre, inox, fer, fonte, grès Chauffage des plastiques
Revêtements antiadhésifs, composés perfluorés
Hygiène et cosmétiques Produits bio + écolabel Phtalates, triclosan, parabènes, phénoxyéthanol, formaldéhyde, métaux lourds
Vêtements Lavage préalable des vêtements neufs Retardateurs de flamme polybromés, composés perfluorés
Produits ménagers Vinaigre blanc et bicarbonate de soude Alkylphénols, triclosan, parabènes
Meubles En bois massif
Produits bio + écolabel
Bois aggloméré, retardateurs de flamme polybromés, formaldéhyde
Jouets des enfants En bois brut
Produits bio + écolabel
Métaux lourds, phtalates, PVC
Source : « Comment protéger mes patients de la contamination chimique & des perturbateurs endocriniens – Guide à l’usage des médecins libéraux » par l’URPS ML PACA (2018)

Actions de la collectivité

La Ville de Strasbourg est signataire depuis 2018 de la charte « Ville et territoires sans perturbateurs endocriniens » portée par le Réseau Environnement et Santé (RES).

A ce titre, elle s’engage à mener différents travaux visant à limiter l’exposition de la population aux perturbateurs endocriniens. Plusieurs actions de sensibilisation sont notamment menées envers les publics les plus vulnérables, notamment des ateliers d’information à destination des femmes enceintes résidant à Strasbourg.