Précédent
Ajouter à mes favoris

Surveillance du patrimoine arboré

L'arbre est un patrimoine à surveiller car une rupture ou un basculement peut être dangereux en milieu urbain. Son suivi sécuritaire est essentiel pour la collectivité.

Les arbres urbains peuvent être fragilisés par les contraintes urbaines : les sols ne sont pas toujours favorables à leur pérennité, l’atmosphère est plus sèche qu’en zone rurale et ils sont soumis à des modifications de leur milieu de vie. Les travaux au pied des arbres - sur les réseaux enterrés notamment - touchant leur système racinaire et les tailles intempestives sont la porte d’entrée de parasites qui peuvent les altérer et provoquer rupture ou basculement.

Le suivi sécuritaire des arbres de Strasbourg et de l’Eurométropole :

Chaque arbre urbain de Strasbourg et de l'Eurométropole fait donc l'objet d'une « visite de sécurité » systématique effectuée tous les 4 ans par un expert arboricole.

Cette visite a pour objectif le repérage systématique des arbres présentant des défauts apparents, notamment des problèmes de tenue mécanique, des attaques parasitaires, des dégradations suite à des actes de vandalisme, et tout autre défaut ayant un impact sur la sécurité des usagers. Cela permet de déterminer les risques de rupture selon les défauts de faiblesse mécaniques rencontrés.

Les arbres sont ensuite classés en catégories de suivi : avec un code couleur spécifique, en fonction du risque prévisible de rupture et de la vitesse d'évolution des symptômes présents.

Le diagnostic approfondi :

Lorsque le diagnostic visuel s'avère insuffisant pour évaluer avec précision l'état réel de dangerosité d'un arbre et le degré d'altération du bois, un diagnostic approfondi est programmé. Il est réalisé à l'aide d'instruments conçus spécifiquement pour ce type de mission, il est parfois nécessaire de compléter ces investigations par des analyses parasitologiques approfondies visant à déterminer avec certitude l’organisme pathogène en cause.

S’il s’avère que l’état de l’arbre devient critique et qu’il peut présenter un risque pour le public, les experts préconisent son abatage :

  • d’ordre sécuritaire pour les arbres présentant un danger de chute ou de rupture et qu'il faut donc abattre rapidement ;
  • d’ordre sanitaire à plus long terme (3 mois à 1 an) pour les arbres dépérissants,

Les conclusions s’orientent souvent vers des travaux de sécurisation visant à supprimer une branche ou placer l’arbre dans un cycle de surveillance étroite pour suivre son évolution.

15 000 à 20 000 diagnostics visuels, 500 diagnostics approfondis. Service des Espaces verts et de nature, 2016

Contact

Service espaces verts et de nature

Tél. +33 (0)3 68 98 51 02

Contactez-nous