70 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - Un incubateur pour les réfugiés entrepreneurs

Publié le 25/02/2019 - Modifié le 25/02/2019

Ajouter à mes favoris

Un incubateur pour les réfugiés entrepreneurs

Économie Solidarité, santé

The human safety net by Singa (THSN) a été lancé le 21 juillet, pour accompagner, ces trois prochaines années, une cinquantaine de personnes réfugiées dans leur projet de création d’entreprise franco-allemande et faciliter leur insertion professionnelle.

Réaliser un business plan, chercher des fournisseurs, des fonds, des clients ou un local, remplir les démarches administratives… Ce n’est déjà pas facile d’entreprendre mais lorsqu’on est réfugié, créer son entreprise peut relever du parcours du combattant.

The Human safety net, fondation de la compagnie Generali, et Singa, organisation qui vient en aide aux demandeurs d’asile, ont donc lancé THSN by Singa. Cet incubateur, qui s’installera au KaléidosCOOP en 2023 (lieu dédié à l’économie sociale et solidaire situé sur l’ancien site de la Coop Alsace) suit déjà une douzaine de réfugiés souhaitant entreprendre des deux côtés du Rhin.

Il "fait suite à l’expérimentation Sing’Ami, portée pendant 2 ans par la Maison de l’emploi de Strasbourg avec Singa Stuttgart et Impact hub Karlsruhe, précise Anne-Marie Jean, vice-présidente de l’Eurométropole. Le programme transfrontalier Sing’Ami a accompagné la structuration d’une dizaine de projets entrepreneuriaux de part et d’autre du Rhin en 2020 et 2021."

Près de dix partenaires sont engagés dans la démarche : la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg, la Maison de l’Emploi, l’association Foyer-Notre-Dame, Kodiko, la fondation SNCF, la BNP Paribas, France active Alsace et la Fondation du Rhin. THSN by Singa souhaite accompagner une cinquantaine de personnes ces trois prochaines années. L.D.

Photos Valentine Zeler