91 résultats
Résultats par page

Retour Webmag - Le plan Canopée entre dans sa troisième année

Publié le 24/11/2022 - Modifié le 24/11/2022

Ajouter à mes favoris

1000 arbres pour la troisième année du plan Canopée

Urbanisme, logement Environnement Travaux

Près de 2000 arbres ont déjà été plantés dans la ville. Et cela continue. Une centaine de sites devraient, d’ici le printemps, être à leur tour concernés.

Lancé en août 2020, le plan Canopée entre cet automne dans sa troisième saison. "Il s’agit, d’ici 2050, d’augmenter de 26 à 30% la canopée strasbourgeoise, autrement dit la partie végétale supérieure composée des branches et des feuillages et qui prodigue ombre et fraicheur", rappelle Suzanne Brolly, adjointe à la maire en charge de la ville résiliente. Et pour cela, il faut planter 1000 arbres par an jusqu’en 2030, puis les laisser prospérer.

La Ville s’est donc engagée dans un vaste chantier de plantations sur les espaces publics de tous les quartiers. Les services municipaux profitent de l’automne, qui est la saison adaptée, pour mettre en terre différentes essences adaptées aux changements climatiques.

Pour compléter les 966 arbres plantés l’an dernier, et à peu près autant l’année précédente, une centaine de sites ont été repérés pour cette nouvelle saison, souvent à la demande des habitants eux-mêmes. On y trouve plusieurs lotissements de jardins familiaux, des espaces à déminéraliser, comme devant la patinoire et le Palais de la musique et des congrès, ou encore des sites patrimoniaux emblématiques, tels que le quai Koch.

C’est là que Suzanne Brolly et Sophie Dupressoir, élue référente du quartier Tribunal-Contades, ont officiellement lancé la nouvelle saison du plan Canopée, avec 38 arbres placés selon l’alignement paysager historique. "L’idée est aussi de transformer le végétal en patrimoine, précisent-elles. Il faut qu’outre la fraicheur qu’ils procurent, les arbres transforment l’espace public et donnent envie de se promener et d’utiliser les mobilités douces."

Dans cet écrin au cœur de la Neustadt, les tilleuls vont prendre leurs aises, à la grande joie des passants.

Véronique Kolb
Photos Jérôme Dorkel