Chapelure

Précédent

ZA Joffre Holtzheim

L’extension sur 23 ha du parc d’activités Joffre à Holtzheim voit le jour et de nouvelles entreprises artisanales PME/PMI vont pouvoir s’y installer dès 2018….

Un parc d’activités économiques qualitatif pour l’accueil des entreprises artisanales

L’Eurométropole de Strasbourg compétente en matière de développement économique et en urbanisme, a mis tout en œuvre depuis 2010 pour permettre la création de 23 hectares de parc d’activités économiques, dont 17 ha cessibles sont destinés à l’accueil d’entreprise artisanales, industrielles, PME, PMI.

Ce nouveau parc s’inscrit dans une démarche réfléchie, permettant l’accueil des entreprises certes, mais en développant plus de 13 % de supports favorables à la biodiversité !

Le constat

Les sites disponibles pour permettre la création des zones d’activités économiques se situent principalement en deuxième couronne de l’agglomération strasbourgeoise, sur des terres non urbanisées mais cependant cultivées, en lisière urbaine.

Peu de foncier est actuellement disponible pour permettre le développement et l’implantation des entreprises.

L’objectif

Concevoir l’urbanisation des nouvelles zones d’activités, consommatrice d’espace, tout en respectant l’environnement du site, en favorisant la qualité urbaine et en développant des actions en faveur de la biodiversité afin d’intégrer au mieux le projet urbain dans son contexte naturel.

La mise en œuvre

Au-delà des stricts besoins liés à l’aménagement d’une zone d’activités (voies de dessertes internes, réseaux divers (assainissement, eau potable, télécommunication), la collectivité maître d’ouvrage, a intégré dans son programme le développement de large espace favorables au développement de la biodiversité, notamment :

  • création d’un corridor écologique profitant au développement de la faune et de la flore et planté de prairie fleurie, permettant le déplacement spécifique des amphibiens protégés ;
  • plantation d’espèces mellifères et choix d’essences majoritairement indigènes (arbres d’alignement et corridor écologique) ;
  • création d’habitat favorable à la biodiversité avec plantation de haie de différentes strates lors du préverdissement qui sera assuré sur la plus grande parcelle (sud) ;
  • prairies fleuries sur l’ensemble des espaces publics avec utilisation d’un mélange de graines de fleurs locales et en incorporant les graines des 3 fleurs patrimoniales inventoriées lors des prospections sur le site (crépis élégant, potentille couchée et sanguisorbe officinale) ;
  • végétalisation des noues de récupération des eaux de pluies constituant des zones humides temporaires ;

Mais en plus

  • Développement des espaces urbanisés rationnalisés (voie de desserte) en minimisant les emprises de voiries tout en créant des trottoirs et des pistes cyclables. Sur les 23 hectares d’extension de la zone d’activités, 3 hectares seront perméables (engazonnés et/ou plantés, ce qui représente environ 13 % de la surface totale de la zone d’activités) ;
  • Réduction de la hauteur des mâts d’éclairage (6m) en LED permettant de respecter le cycle biologique des oiseaux nicheurs et l’abaissement de la puissance aux heures creuses ;
  • Elaboration d’un règlement de lotissement spécifique qui prévoit la pose de clôture à minima à 20 cm du sol permettant le passage de la petite faune (mammifères, amphibiens, reptiles) sur l’ensemble du site ;
  • Conception d’un cahier des charges de cession qui comporte le livret cosigné par l’Eurométropole de Strasbourg et l’Agence de l’eau Rhin Meuse « 10 actions pour plus de biodiversité » : l’entreprise devra s’engager à réaliser au moins 6 actions sur les 13 proposées en faveur de la biodiversité.
  • Gestion écologique des habitats par l’engagement de la commune dans la démarche « zéro phyto » et qui entretiendra les espaces verts.
  • A l’échelle des parcelles commercialisées auprès des entreprises, 30 % d’espaces verts seront conservés pour chaque future parcelle vendue (des parkings perméables peuvent y être aménagés) conformément aux règles d’urbanisme en vigueur. Ceci représente 5.3 ha supplémentaires d’espaces dédiés à la biodiversité.

Une reconnaissance

Cette réalisation a permis au projet d’être retenu par l’appel à Projet « ville de demain » soutenu par l’Etat, au titre de l’action « biodiversité et zone d’activités ».

Les intervenants

Maître d’ouvrage : Eurométropole de Strasbourg.

Groupement de maîtrise d’œuvre : BEREST mandataire / OGE (écologue)/Acte 2 Paysage (paysagiste) / H2A enjeux (architecte-urbaniste)

 

L’Eurométropole de Strasbourg a investi pour ce projet plus de 11 M€ pour favoriser l’emploi, et mettre en œuvre des supports favorable à la biodiversité