Ajouter à mes favoris

Elise Grenois

Elise Grenois : D'où naissent les formes (2020). Bronze, tirage unique. Dimensions : 35 cm x 35 cm x1 cm

Portrait d'Elise Grenois par Christophe Urbain

Votre parcours artistique ?

Diplômée de la HEAR en 2017, j’avais reçu à cette occasion le prix de Production Plastique de l’école, alloué par la ville de Strasbourg, pour deux installations, l’une en paraffine (Dok), l’autre en pâte de verre (Espace intermédiaire n°3).

En résidence au Bastion 14 depuis près de deux ans, je vis et travaille à Strasbourg. J’ai récemment reçu le prix de la SAAMS (Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg) pour l’ensemble de mon travail. J’expose régulièrement en France et à l’étranger notamment en Corée du Sud, où j’avais réalisé une partie de ma scolarité en 2016. Soutenue par la DRAC Grand Est avec l’Aide individuelle à la création, j’y retournerai pour mener un projet de recherche autour de la laque traditionnelle en 2021.

 

 

Les matières périssables me fascinent, ce qui mue, ce qui meurt, ce qu’il en reste. Elise Grenois

 

Pourquoi avoir choisi cette œuvre ?

Elise Grenois : D'où naissent les formes (2020)

Mes productions sont une réflexion sur l’inscription des choses dans le temps, réflexion que je déploie à travers des formes et des matériaux induisant des cycles d’existence différents, plusieurs vies et morts, dans un même espace.
Je travaille souvent avec le moulage, les techniques qui y sont associées me permettent de jouer sur l’imbrication de réalités révolues, recréées à partir de traces rémanentes et transformées. 

Avec l’œuvre D'où naissent les formes, ce n’était pas tant le modèle à l’intérieur du moule qui m’avait intéressée, mais le résidu de l’excédent de cire restant au fond de la cuve encore chaude. 

 

Pourquoi le Bastion 14 ?

Ma candidature pour les ateliers du Bastion 14 s’était présentée comme incontournable. Elle avait été une suite fluide à ma scolarité, face à la nécessité d’avoir un espace de travail. Le Bastion 14 est un espace précieux pour de nombreux artistes, à la fois comme lieu de production plastique, mais également de rencontres et d’échanges. 

 

Et pour vous suivre ?

 

Photos : © Christophe Urbain