Ajouter à mes favoris

Hélène Thiennot

Hélène Thiennot : Les herbes folles (2020). Photographies argentiques tirées sur plaques de bois. Dimensions : format variable entre 16,5 x 25 cm et 9 x 13 cm.

Portrait d'Hélène Thiennot par Christophe Urbain

Votre parcours artistique ?

 

Ma vocation d’artiste ne tient pas à une raison particulière mais à un ensemble de choses.

Les émotions fortes qu’ont provoqué chez moi les œuvres rencontrées au cours de ma vie font certainement partie des points de départ d’une volonté de créer et de toucher les autres au travers de l’art.

 

 

 

 

Entre les pavés, dans les friches, au détour des sentiers, aux coins des murs et des fissures poussent toujours les herbes folles.Hélène Thiennot

 

Pourquoi avoir choisi cette œuvre ?

Hélène Thiennot : Les herbes folles (2020)

Dans la continuité de mon travail et de mes questionnements artistiques autour des notions de traces, j’ai choisi de présenter l’un de mes projets les plus récents. Ce travail de longue durée a débuté en 2019. Il s’agit d’extraits d’une série de plusieurs dizaines de photographies argentiques tirées sur des plaques de bois qui questionnent le territoire alsacien et sa transformation.

 

Pourquoi le Bastion 14 ?

En 2018, je me suis installée au sein du Bastion 14. J’avais décidé de proposer ma candidature car l’évolution de ma pratique artistique nécessitait l’accès à un espace de travail et de création propre. La possibilité d’échanger avec d’autres artistes ainsi que la rencontre avec le public me semblait également indispensables pour enrichir ma pratique, la partager et la faire comprendre.

 

Et pour vous suivre ?

Photos : © Christophe Urbain