Ajouter à mes favoris

Lipsheim

La commune de Lipsheim compte 2 509 habitants (recensement de 2011) et s'étend sur une superficie de 495,4 hectares.

Fiche signalétique

Présentation générale

Dans l'histoire, Lipsheim était d'abord une métairie royale, sous le nom de Lintpolsheim ou Lupotesheim. Mentionné dès 823, Lipsheim était une possession des évêques de Strasbourg qui donnèrent le village en fief aux Landgraves de Basse-Alsace jusqu'en 1358, puis au Comte de Hohenburg.

Le fief retourna en 1476 en possession de l'évêché et fut encore sa propriété jusqu'en 1789.

L'ensemble du village était entouré d'un fossé continu ainsi qu'entre les rues principales, permettant le lavage de chanvre, en vue de son tissage, car avant le 19ème siècle la plupart des habitants étaient tisserands. Presque dans chaque maison il y avait un rouet de tissage, et les femmes filaient elles-mêmes le linge de maison (literie, linge de table, de corps, etc.).

Par ailleurs, l'existence de ces ruisseaux explique la largeur par endroits de nos trottoirs actuels.

Ces ruisseaux existaient encore dans les années 1930 et furent comblés lorsque le Maire, Charles Trimbur fit doter le village de caniveaux, trottoirs et de rues goudronnées.

L'actuelle rue Jeanne d'Arc était dénommée, avant la Révolution de 1789, rue des Seigneurs car elle était habitée par les notables de la Commune - les Seigneurs - puis plus tard par le Maire, le curé et l'instituteur, ensuite elle fut rebaptisée rue des Messieurs.

La rue de l'extrémité sud du village portait le nom de Flachsland jusqu'en 1968, date à laquelle elle fut dénommée rue de la Chapelle, car en suivant le tracé vers le Bruch, en passant à coté du terrain de football et de tennis on accède par un petit pont à la Chapelle de Hattisheim, située sur le ban de Geispolsheim.

Principaux équipements sur le territoire de la commune

Principaux équipements communaux

  • L'école maternelle
  • L'école élémentaire

Principaux projets structurants en cours

Projets eurométropolitains

  • Pôle d'échange multimodal en gare