Précédent
Ajouter à mes favoris

La qualité de l'air intérieur

Nombreuses sont les sources de pollution de l'air dans les logements. Elles peuvent avoir des effets néfastes sur la santé. Comment les réduire ?

Quelles sont les sources de pollution de l'air ?

Les sources de pollution de l'air dans les logements sont nombreuses :

  • le tabagisme, en premier lieu qui génère plus de 3 000 composés dangereux,
  • les peintures, colles, revêtements de sols, les produits de bricolage et d'entretien, les matériaux de construction, les appareils de combustion dédiés au chauffage et à la cuisson, les mobiliers,
  • les supports et ambiances humides favorisant le développement des moisissures et des acariens. Ces organismes microscopiques conduisent au développement d'allergènes.

Quelle répercussion cette pollution peut-elle avoir sur la santé ?

En moyenne, nous sommes entre 80 et 90% de notre temps dans des locaux et nous passons 14 heures par jour à notre domicile. Ces différentes sources de pollution sont susceptibles d'émettre des contaminants chimiques et/ou biologiques.

Ainsi, les études analytiques portées notamment par l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur sur le territoire national ont mis en évidence la présence de formaldéhyde, benzène, éthers de glycols, allergènes... dans les habitations.

Ces polluants peuvent engendrer des effets sur la santé du fait de leur pouvoir irritant, allergisant sans compter pour nombre d'entre eux leur caractère toxique. En effet, certaines de ces substances sont, pour l'homme, cancérogènes certains, cancérogènes probables ou reprotoxiques.

Comment réduire les risques pour la santé ?

Pour réduire la pollution intérieure des locaux, il faut aérer, ventiler ainsi qu'identifier et agir autant que possible sur les sources de pollution.

Aérez 10 minutes par jour

En hiver comme en été, ouvrir les fenêtres permet de renouveler l'air intérieur et de réduire la concentration des polluants dans votre logement.

Vérifiez vos dispositifs de ventilation

La ventilation permet de renouveler l'air en assurant une circulation générale et permanente.

Elle peut être :

  • naturelle : l'air circule dans le logement par des entrées d'air "neuf" et des sorties d'air "pollué" (bouche et grilles d'aération)
  • mécanique : la VMC (ventilation mécanique contrôlée) est un système électrique de renouvellement automatique et continu de l'air.

Aussi, il convient de ne pas colmater ni obstruer les bouches d'extraction et les amenées d'air neuf des systèmes de ventilation mécanique ou naturelle.

Le dispositif de ventilation mécanique contrôlée doit par ailleurs être bien réglé.

Limitez les sources de pollutions : quelques conseils

  • Tabac : ne fumez pas à l'intérieur, même fenêtres ouvertes.
  • Monoxyde de carbone : faites vérifier chaque année avant le début de l'hiver vos appareils à combustion et installations ainsi que les conduits de fumées par un professionnel. N'utilisez pas vos chauffages d'appoint à combustible en continu.
  • Produits de bricolage et de construction, produits ménagers : choisissez les produits en fonction de l'usage à en faire ; respectez les doses d'utilisation conseillées sur l'étiquette ; ne mélangez pas les produits entre eux, cela risque de favoriser des réactions dangereuses ; portez des protections adaptées ; aérez pendant toute la durée des travaux et plusieurs semaines après ; n'utilisez pas de produits de façon intensive tels que pesticides, bougies, encens, etc.
  • Humidité et moisissures : aérez bien votre logement quand vous cuisinez, quand vous faites le ménage, quand vous faites sécher du linge à l'intérieur, quand vous prenez une douche ou encore lorsque vous bricolez. N'entravez pas le fonctionnement des systèmes de ventilation et entretenez-les régulièrement. Après un dégât des eaux, asséchez rapidement les lieux et supprimez les parties endommagées. Chauffez régulièrement votre habitation et nettoyez les zones contaminées par les moisissures.
  • Allergènes : éliminez régulièrement les poussières, privilégiez un nettoyage humide, limitez la circulation des animaux dans les locaux. Si vous êtes asthmatique, vous pouvez utilisez un aspirateur équipé de filtres HEPA.

 

Pour plus d'information, consulter le bloc des "Liens utiles".

Contact

Service hygiène et santé environnementale

Tél. +33 (0)3 68 98 50 00 poste 81506 ou poste 81507

Contactez-nous