La Grande Percée

La Grande Percée

La Grande Percée
La grande percée est un plan de grande envergure, réalisé entre 1910 et 1960. Il crée, au centre ville, des perspectives aérées en reliant la gare au port et au quartier de la Bourse.

Un projet urbain d'ampleur pour Strasbourg

La reconstruction des immeubles détruits durant la guerre de 1870-1871 et surtout la réalisation de la Neustadt, à partir de 1880, ont profondément modifié le tissu urbain de Strasbourg à l'ouest et au nord de l'ellipse insulaire. La vieille ville constituée par des rues étroites et d'anciennes maisons encore visibles dans le quartier de la Petite France ne fait l'objet d'aucune intervention majeure avant le début du XXe siècle, lorsque la municipalité décide de moderniser le centre historique et de raser des bâtiments jugés vétustes et insalubres. Le projet urbain qui en résulte est connu sous le nom de "Grande Percée".

En 1907, le maire Rudolf Schwander obtient du conseil municipal l'adoption de ce plan de grande envergure qui créé un nouvel axe de circulation, reliant la gare au port et au nouveau quartier de la Bourse. Les travaux sont initiés en 1910 sur la première tranche constituée par l'actuelle rue du 22 Novembre entre la gare et l'actuelle place Kléber pour se conclurent dans les années 1960.

Le modèle pittoresque de Camillo Sitte appliqué à Strasbourg

La "Grande Percée", inspirée du modèle pittoresque et des formes sinueuses préconisés par l'architecte viennois Camillo Sitte, confère au centre ville des perspectives ouvertes et aérées qu'il est aujourd'hui très aisé de suivre en empruntant les actuelles rues du 22 Novembre, des Francs-Bourgeois, de la Division Leclerc et de la Première Armée.

À l'angle de la rue des Francs-Bourgeois et de la rue du 22 Novembre, le bâtiment qu'occupent aujourd'hui les Galeries Lafayette, avec ses cariatides sculptées en façade, date de 1912. Dans le prolongement de la rue des Francs-Bourgeois, la rue de la Division Leclerc présente sur l'un de ses côtés un bel ensemble d'immeubles résidentiels (avec galeries couvertes) du début des années 1930.