Ajouter à mes favoris

Modification n° 3 du PLU à l’enquête publique

Approuvé pour la première fois le 16 décembre 2016, le PLU de l’Eurométropole propose une vision stratégique à long terme de l’agglomération et fixe le cadre réglementaire de l’urbanisme. Il couvre les 33 communes du territoire.

L’Eurométropole de Strasbourg a initié une troisième modification du document qui sera soumise à enquête publique du lundi 18 janvier au vendredi 26 février 2021 inclus.

En attendant le début de l’enquête publique, vous avez d’ores et déjà la possibilité de prendre connaissance du dossier complet de la modification n°3 du PLU.

L’enquête publique permettra au public de prendre connaissance du dossier et d’exprimer son avis et ses observations sur celui-ci.

L’enquête est conduite par une commission d’enquête désignée par le tribunal administratif. Celle-ci tiendra plusieurs permanences permettant à chacun de s’exprimer sur le projet. Un registre en ligne sera également à votre disposition durant l’enquête.

L’avis d’enquête ci-dessous précise toutes les modalités vous permettant de prendre connaissance du dossier et de vous exprimer sur le projet de modification n°3.

À l’issue de l’enquête publique, l’ensemble des contributions seront analysées par la commission d’enquête, qui remettra ses conclusions motivées à l’Eurométropole de Strasbourg.

 

Avis d'enquête publique - Modification n°3 du PLU de l'Eurométropole de Strasbourg

PDF - 149 KB

Télécharger  

Recueil des observations parvenus par mail

 

Dossier d’enquête publique - Sommaire
Note de présentation
Évaluation environnementale

Extraits des pièces du PLU concernées :

 

Registre numérique : modification n°3 du PLU

Observations

Le 25/01/2021 à 18:18


L'énergie la moins chère et qui ne pose aucun problème environnemental est celle qu'on ne dépense pas. mais au-delà du développement de l'isolation des bâtiments publics et privés, l'extinction ou au moins la réduction des lumières de certaines rues, des parkings, des banques, magasins, ... il faut multiplier les lieux de production de l'énergie photovoltaïque. je crois au "micro-local". quelques idées ci-après:
1.développer encore davantage l'installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des édifices publics (écoles, mairies, salles de sport, salles polyvalentes, lieux de cultes, tout bâtiment haut)
2.inciter les particuliers dont les maisons sont bien orientées (par des aides substantielles et une simplification des démarches administratives) à installer de tels systèmes de production
3.l'autorisation d'installer une piscine devrait comporter l'obligation d'installer un système de production d'énergie verte pour son fonctionnement. (on se baigne quand il y a du soleil, en général!)
4.ne pas autoriser les nouvelles constructions (ou extensions) qui feraient de l'ombre (en hiver surtout) aux installations photovoltaïques préexistantes.
5.généraliser les chauffe-eau thermo-solaire.
6.bannir les aérothermes qui sont un leurre dans le domaine des économies d'énergie: le chauffage sans autre appoint est insatisfaisant, ils réchauffent l'atmosphère en été, ils sont bruyants

Le 24/01/2021 à 18:32


Bonjour, vous notez "la diminution des consommations d’énergie passe notamment par une diminution des consommations énergétiques liées aux bâtiments (conception bioclimatique, végétalisation, etc), et c’est dans les espaces bâtis constitués que les enjeux et les efforts à fournir seront les plus importants (rénovation thermique en particulier)"
j'aimerais attirer votre attention à un moyen de réduire la consommation de l'électricité: éteindre la lumière. je ne comprends pas pourquoi dans des parkings des lumières restent allumées jour et nuit alors que il est sous-utilisé, voir fermé complétement. une étude des moyens allumage par détecteurs de mobilité serait peut-être utile. par ailleurs, je suis d'avis qu'il faut revoir l'éclairage de notre ville: entre minuit et 5h un éclairage de rue par une lampadaire sur deux serait suffisant; pourquoi éclairer tout ces bâtiments et ponts en ville; éteindre les lumières des parcs à 10h et non à minuit.
merci pour l'attention que vous porterez à mes commentaires.

Le 24/01/2021 à 11:47


L'avenue du rhin (notamment secteur winston churchill) est très fréquentée par les véhicules motorisés.
elle est très peu traversable par piétons et cyclistes (délais d'attente très longs) et la durée des feux ne permet parfois même pas de la traverser en une seule fois, avec l'impression que les voitures sont réellement prioritaires.
seul espoir pour traverser: qu'un tram passe et arrête les voitures!
il s'agit donc d'une "barrière" importante entre le neudorf et le centre ville / l'esplanade, et je n'ai trouvé dans les divers documents aucune mesure visant à améliorer les conditions de franchissement de cette avenue.
propositions pour permettre aux cyclistes et piétons de pouvoir traverser sereinement sans attendre plusieurs minutes:
- mise en place de boutons "appel piétons" pour faire passer le feu piétons au vert
- si la mise en place de tels boutons n'est pas possible à cause du flux de voitures, construire une passerelle, un tunnel ou toute autre intrastructure permettant de traverser.

Le 24/01/2021 à 11:31


Bonjour,

afin de nous permettre réduire nos déchets, il est nécessaire (voire urgent) de développer des moyens pour que nous puissions composter nos déchets verts.
comme noté dans l'évaluation environnementale "les déchets organiques représentent 30 % du poids de la poubelle soit plus de 100 kg de déchets par habitant et par an".
or dans de nombreux quartiers, l'offre en composteurs est largement insuffisante (notamment pour ma part strasbourg neudorf), avec l'instauration de listes d'attentes de plusieurs mois voire années (!) pour accéder aux composteurs, scellés avec des cadenas.
les composteurs gérés par les seules associations ne peuvent plus suffire.
difficile dans ce contexte de pouvoir valoriser ces 30% de déchets qui pourraient pourtant être compostés!
ne serait-il pas possible de placer des composteurs gérés par la ville dans des pars et squares, sur des places voire un par îlot urbain? les ressources produites pourraient être utilisées dans les espaces verts publics.
un peu de pédagogie sera également nécessaire afin que les personnes ne mettent pas d'éléments indésirables (viande, agrumes etc) mais je suis certaine que cela bénéficierait à tout le monde et que la majorité des gens joueraient le jeu.

Le 23/01/2021 à 17:53


Il faudrait également protéger au n° 2 rue du moulin à fegersheim , la belle maison en pan de bois qui est inoccupée depuis de nombreuses années et qui est en train de se dégrader.