Actualités

Agenda

à partir du
16.06
Eugène Onéguine
Opéra national du Rhin - Strasbourg
Piotr Illitch Tchaïkovski Scènes lyriques en trois actes et sept tableauxLivret du compositeur et de Constantin Chilovski d’après Alexandre PouchkineCréé le 29 mars 1879 à Moscou L’air que chante en pleine nuit Tatiana au moment où elle écrit au charmeur désabusé qui a retourné son cœur ; le duo, précédant leur duel fatal, de Lenski et Onéguine, amis si proches qu’ils ont besoin de la mort pour détruire l’attraction interdite qui les lie ; et le désarroi final d’Onéguine devant l’évidence du gâchis qu’est sa vie lorsqu’il revoit Tatiana des années après s’en être éloigné. Trois moments bouleversants de cet opéra mélancolique de Tchaïkovski qui en compte beaucoup. Le compositeur a réussi à donner au roman en vers de Pouchkine un accomplissement musical exceptionnel en créant d’inoubliables impressions de Russie. Le jeune metteur en scène Frederic Wake-Walker fait ses débuts à l’Opéra national du Rhin et Marko Letonja est à la tête de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg, dont il est le directeur musical, pour ce dernier événement lyrique de la saison. Direction musicale Marko LetonjaMise en scène Frederic Wake-Walker Décors et costumes Jamie VartanLumières Fabiana PiccioliEugène Onéguine Bogdan BaciuTatiana Ekaterina MorozovaOlga Marina Viotti Lenski Liparit AvetisyanPrince Grémine Mikhail Kazakov Mme Larina Doris LamprechtFilipievna, la nourrice Marjana Lipovšek Monsieur Triquet Gilles Ragon Zaretski Dionysios TsaousidisChœurs de l’Opéra national du RhinOrchestre philharmonique de Strasbourg En langue russe, surtitrages en français et en allemand
Ajouter à mes favoris
à partir du
05.05
FAILE
Musée d'Art Moderne et Contemporain - Strasbourg
Le collectif FAILE est un duo d’artistes internationalement reconnus installés à Brooklyn (ɐtats-Unis). Il est composé de Patrick McNeil et de Patrick Miller. Amis d’enfance, Miller et McNeil conçoivent ensemble sous le nom de FAILE, sérigraphies et collages. Le nom du collectif vient en fait de leur première œuvre en duo intitulée A life, dont FAILE est l’anagramme. Ce sont leurs interventions monumentales dans l’espace public qui contribuent à leur reconnaissance : la Tate Modern à Londres en 2008, la Place des Restauradores à Lisbonne en 2010, le New York City Ballet en 2013 ou encore Times Square à New York en 2015. Épris de mots et d’images issues aussi bien de l’Histoire de l’Art que de la culture pop (cinéma, bande dessinée, publicité), FAILE réalise de vastes peintures murales et des installations dans l’espace urbain, leur champ d’action allant au-delà du seul Street Art. Pour FAILE, la sollicitation du MAMCS pour ses 20 ans est la première invitation française de cette ampleur. Le collectif imagine alors une série de nouvelles compositions qui prend ses sources dans leur rencontre avec la ville. En décembre 2017, Miller et McNeil découvrent Strasbourg pour la première fois et observent avec attention et fascination le patrimoine, l’histoire et les légendes qui forgent l’identité d’une cité qui leur est complètement inconnue. De retour à Brooklyn, ils reprennent les images et les souvenirs qui ont jalonné leur séjour pour écrire un poème qui sert de trame à leur projet. Intitulé From The Air We Share, ce poème, dominé par la métaphore et le symbole, constitue la trame d’un récit épique dans lequel apparaissent en filigrane des figures liées à l’histoire et à la culture strasbourgeoises, de Marie-Antoinette à Hans Arp, de la présence du Rhin à celle du diable qui hante la cathédrale. En plus de son intervention au MAMCS, le collectif FAILE intervient encore à deux reprises à Strasbourg dans le cadre de Happy 20. En effet, en partenariat avec Gares & Connexions, de mai à octobre 2018, la verrière de la gare de Strasbourg sera habillée d’une fresque réalisée par le collectif. De plus, la CTS, elle aussi partenaire de l’événement, a demandé à FAILE l’habillage d’un tram qui sera en circulation tout au long de la saison anniversaire du MAMCS, de mai 2018 à mai 2019.  
Ajouter à mes favoris