Ajouter à mes favoris

Zone à Faibles Emissions mobilité

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg s’engagent pour le climat et la qualité de l’air avec un projet d’une Zone à Faibles Émissions qui sera mis en œuvre au 1er janvier 2022.

L’Eurométropole de Strasbourg fait partie des 11 métropoles françaises pour lesquelles l’État a été condamné pour des dépassements réguliers des seuils limites de la pollution de l’air. Cette pollution est responsable de nombreux décès prématurés et maladies chroniques au sein de l’Eurométropole et impacte fortement les publics fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées, personnes présentant des maladies chroniques etc.).

Le trafic routier est l’un des principaux émetteurs de polluants nuisibles pour la santé. De plus, ce trafic est également une des premières sources d’émission de gaz à effets de serre, contribuant au changement climatique. La politique de mobilité participe déjà aujourd’hui à l’amélioration de la qualité de l’air sur le territoire et à la lutte contre le changement climatique en offrant de nombreuses alternatives à la voiture individuelle mais il est nécessaire d’accélérer les choses.

La loi d’orientation des mobilités, adoptée fin décembre 2019, rend par ailleurs obligatoire la mise en œuvre d’une ZFEm dans les territoires en dépassements réguliers des seuils européens de polluants atmosphériques, dont la ville de Strasbourg pour les oxydes d’azote (NOx).

Qu’est-ce qu’une Zone à Faibles Émissions mobilité ?

C’est un dispositif destiné à faire baisser les émissions de polluants notamment dans les grandes agglomérations, pour améliorer la qualité de l’air et garantir aux habitants un air qui ne nuise pas à leur santé.

Déjà adopté par 200 villes européennes, il est reconnu comme particulièrement efficace pour réduire les émissions de polluants provenant du trafic routier, la voiture étant l’une des principales sources de pollution en ville.

Aussi, le principe d’une ZFEm est de limiter, dans un périmètre défini et de manière permanente, la circulation des véhicules les plus polluants sur la base des vignettes Crit’Air. En régulant la circulation des véhicules motorisés, ce dispositif permet également de réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Une Zone à Faibles émissions pour les véhicules de livraisons dans le cœur de Strasbourg

Depuis septembre 2019, les véhicules Crit’Air 4 sont interdits de circulation dans la Grand-Ile de Strasbourg. Les livraisons sont autorisées de 6h à 10h et les véhicules « propres » bénéficient d’une heure supplémentaire pour livrer par rapport aux véhicules roulant aux carburants fossiles. Quant aux vélos-cargos, ils peuvent effectuer des livraisons tout au long de la journée.

La ZFE livraisons connait déjà des effets positifs. De nombreux acteurs de la livraison et commerçants ont innové dans leur manière de se déplacer et d’effectuer les livraisons. De nombreuses livraisons sont mutualisées et optimisées. Plusieurs entreprises ont revu leurs tournées de distribution ce qui leur permet de réduire le nombre de kilomètre parcourus. De nombreux nouveaux services émergent. Certains grossistes renoncent désormais à livrer eux-mêmes.

Les véhicules thermiques sont progressivement remplacés par des équivalents plus « propres » (électrique, GNV…). En effet, sur le secteur de la Grande-Ile, près de 30% des véhicules de livraison sont désormais électriques ou GNV.

De plus, suite à un appel à projets lancé par Voies navigables de France (VNF) et l’Eurométropole de Strasbourg, une société a lancé un nouveau service performant et décarboné de livraison en centre-ville par voie d’eau associé à des vélos cargos électriques qui assurent la livraison du dernier kilomètre.

Retrouvez plus d'informations sur les règles de livraison au centre ville.

Le projet de zone à faibles émissions élargie annoncé par l’Eurométropole de Strasbourg

Comme 19 territoires en France, l’Eurométropole de Strasbourg s’est engagée à lancer le déploiement d’une Zone à Faibles Émissions Mobilité. Les délibérations des 23 et 27 septembre 2019 annonçaient les calendriers suivants :

Le calendrier de déploiement proposé en 2019 sur le périmètre de l’Eurométropole de Strasbourg et incluant le réseau autoroutier :

  • Au 1er janvier 2021 : interdire les véhicules sans vignette Crit’Air.
  • Au 1er janvier 2022 : interdire les véhicules Crit’Air 5.
  • Entre 2023 et 2030 : interdire les véhicules Crit’Air 4, Crit’Air 3 et Crit’Air 2 sur le territoire de l’Eurométropole.

Le calendrier de déploiement proposé sur le périmètre de Strasbourg :

  • Au 1er janvier 2021 : interdire les véhicules sans vignette Crit’Air.
  • Au 1er janvier 2022 : interdire les véhicules Crit’Air 5.
  • Au 1er janvier 2023 : interdire les véhicules Crit’Air 4.
  • Au 1er janvier 2024 : interdire les véhicules Crit’Air 3.
  • Au 1er janvier 2025 : interdire les véhicules Crit’Air 2.

En raison de la crise sanitaire et du report des élections municipales de mars 2020, ainsi que de la volonté du nouvel exécutif d’engager une concertation citoyenne sur les alternatives à mettre en œuvre, l’interdiction des véhicules sans vignette Crit’Air n’aura pas lieu au 1er janvier 2021 mais sera mise en œuvre au 1er janvier 2022.

Les suite de la démarche de mise en place de la Zone à Faible Emission mobilité

Un processus de co-construction est actuellement en cours entre l’Eurométropole de Strasbourg et ses 33 communes afin d’acter les contours de la ZFEm à venir en lien avec les territoires voisins notamment transfrontaliers.

La démarche prévoit également une conférence citoyenne, destinée aux habitants et professionnels, au sujet des mobilités alternatives pour améliorer la qualité de l’air et la santé. Cette conférence citoyenne aura lieu entre avril à juin 2021. Les précisons seront données sur www.participer.strasbourg.eu

Une offre de solutions de mobilités renforcée est actuellement en préparation par la collectivité : le développement du transport à la demande, des extensions du réseau de tramway, de l’offre et des aides à l’achat de vélos à assistance électrique, l’évolution du Pass Mobilité, mais aussi le projet d’un réseau express métropolitain avec la Région Grand Est et la SNCF.

Un service d’information sera proposé pour conseiller et proposer un réel accompagnementdu public sur les aides et les alternatives existantes.

Pour rappel, des aides nationales existent déjà pour changer de véhicule : 
www.jechangemavoiture.gouv.fr 
www.primealaconversion.gouv.fr